Fin d'exil pour deux opposants éthiopiens

Berhanu Nega en conférence de presse, dimanche 9 septembre 2018, à son arrivée à Addis-Abeba Copyright de l’image AFP
Image caption Berhanu Nega en conférence de presse, dimanche 9 septembre 2018, à son arrivée à Addis-Abeba

Berhanu Nega et Andargachew Tsige, deux grandes figures de la lutte armée contre le gouvernement d'Addis-Abeba, ont regagné leur pays dimanche, après 11 ans d'exil.

Ils répondent ainsi à l'appel de paix lancé par le Premier ministre Abiy Ahmed qui, à la tête du gouvernement éthiopien depuis avril dernier, multiplie les gestes d'apaisement dans son pays.

A lire aussi :L'Ethiopie rouvre son ambassade en Erythrée

A lire aussi :Qui est Ahmed, le nouveau PM éthiopien

A leur arrivée à l'aéroport international de Bole, à Addis-Abeba, Berhanu Nega et Andargachew Tsige ont été chaleureusement accueillis par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rstu Yirdaw, et d'autres hauts responsables gouvernementaux.

Lors d'un point presse tenu à l'aéroport, M. Nega a déclaré que le mouvement "Patriotic Ginbot 7", qu'il dirige, a décidé de déposer les armes et de mener pacifiquement un combat politique.

"La discussion est cruciale pour créer une véritable démocratie dans le pays", a-t-il dit, ajoutant que son mouvement va s'efforcer d'apporter sa contribution au processus de démocratisation entamé par le Premier ministre.

A lire aussi :En Ethiopie, l'ONLF dépose les armes

A lire aussi :Retour du patriarche exilé Mgr Merkorios en Éthiopie

Berhanu Nega assure que des discussions auront lieu au sein du "Patriotic Ginbot 7", en vue de sa participation à ce processus.

Le mouvement qu'il dirige était considéré comme une "organisation terroriste" par le parlement éthiopien, depuis 2011.

Le Conseil des représentants du peuple, la chambre basse du parlement éthiopien, a adopté en juillet une décision visant à retirer trois groupes rebelles, dont le "Patriotic Ginbot 7", d'une liste de mouvements considérés par l'Ethiopie comme des "organisations terroristes".

Sur le même sujet