Une foule immense au "grand Magal" de Touba

Arrivés en voitures, taxis collectifs ou "cars rapides" de tout le Sénégal et au-delà depuis plusieurs jours, bravant la chaleur et des embouteillages monstres, les pèlerins se sont pressés aux alentours de la grande mosquée et des mausolées de cette ville en pleine expansion démographique du centre du pays.

Le grand "Magal" ("célébration" en wolof) marque l'anniversaire, dans le calendrier musulman, du départ en exil le 12 août 1895 du fondateur du mouridisme à la fin du XIXe siècle, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), dit Serigne Touba.

Assis sur des tapis ou des nattes sur l'esplanade de la mosquée aux sept minarets, visible à des kilomètres à la ronde, les fidèles, estimés à trois millions par certains observateurs, ont récité par petits groupes des versets du Coran et des "khassaïdes", poèmes écrits par Cheikh Ahmadou Bamba.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des milliers de pèlerins sur l'esplanade de la grande mosquée de Touba

Pays réputé pour sa tolérance religieuse, le Sénégal compte plus de 90% de musulmans, adhérant pour la plupart à l'islam soufi, représenté par différentes confréries, dont celle des mourides qui est l'une des principales.

Sur le même sujet

Lire plus