Cinéma : début des projections après la grandiose ouverture du Fespaco

Selon la tradition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), des artistes se sont réunis dimanche matin pour une cérémonie de "libation".

Image caption Cérémonie d'ouverture riche en couleurs du samedi 23 février

Pour les 50 ans du Fespaco, 160 films sont dans la catégorie de la sélection officielle. La vingtaine qui sont en lice pour l'étalon d'or reflète bien souvent un engagement des cinéastes.

Le pays invité d'honneur cette année est le Rwanda , d'où la première projection consacrée au seul film rwandais en course.

A lire aussi :

Fespaco: Gomis remporte l'Etalon d'or

Fespaco: plus de 150 films en compétition

La miséricorde de la jungle parle de deux combattants perdus dans l'enfer vert de la foret tropicale en RDC. Ils sont confrontés à la nature hostile mais aussi aux rebelles et autres bandits qui malmènent les populations.

Image caption Le FESPACO fête son cinquantenaire cette année

Dimanche matin déjà, les réalisateurs Souleymane Cissé et Gaston Kaboré, ont fait une ronde et ont tourné trois fois autour d'un monument coloré représentant une caméra à bobines planté au centre de la place.

Fespaco : coup d'envoi pour l'étalon d'or

Parmi les disparus honorés figurait le célèbre réalisateur burkinabè Idrissa Ouédraogo, personnage emblématique du cinéma africain des années

1980-2000, mort à 64 ans en février 2018. Il avait remporté le Grand Prix du Jury du Festival de Cannes en 1990 pour "Tilaï".

Sur le même sujet