Damana Pickass libéré après 24 heures de garde à vue

Damana Pickass libéré après 24 heures de garde à vue
Image caption Le ministère ivoirien de la Justice, contacté par la BBC, n'a ni confirmé, ni infirmé la levée du mandat d'arrêt émis contre Damana Pickass (en photo).

Arrêté par Interpol au Ghana, Damana Adia Pickass, vice-président de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo a été libéré ce mardi 26 mars 2019, après une nuit passée en garde à vue.

Poursuivi pour son rôle joué dans la crise post-électorale et pour des actes de déstabilisation, Damana Pickass était dans le collimateur du pouvoir d'Abidjan.

Cette arrestation était dans l'ordre normal des choses, à en croire les autorités ghanéennes, qui ont évoqué un mandat d'arrêt délivré par Abidjan, non annulé, suite à l'amnistie décrétée par le président ivoirien Alassane Ouattara, en août 2018.

Damana Pickass était en exil au Ghana depuis la chute du régime de Laurent Gbagbo.

Il était l'un des principaux acteurs de la crise survenue lors du deuxième tour de l'élection présidentielle de 2010 qui a débouché sur la crise post-électorale.

Pickass, était en effet celui qui en direct de la télévision, avait interrompu la proclamation des résultats de cette élection, en indiquant qu'ils n'étaient pas les bons.

Lire plus