Au Vatican, une loi pour protéger les enfants d'abus sexuels

Le pape François Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le pape François

La nouvelle loi censée entrer en vigueur le 1er juin va s'appliquer aux employés de la Curie romaine, c'est-à-dire le gouvernement du Vatican ; elle concerne aussi l'Etat de la Cité du Vatican et son corps diplomatique.

En vertu de cette législation, les fonctionnaires ou employés du Vatican reconnus coupables d'abus sur mineurs risquent une peine de prison, une amende et le licenciement.

Les victimes et leurs familles doivent bénéficier d'un "soutien spirituel, médical, psychologique et légal", écrit le pape.

Les personnes reconnues coupables d'abus sexuels sur les mineurs se verront également offrir une aide psychologique et spirituelle adéquate en vue de leur "réinsertion sociale".

Lire aussi :

Abus sexuels : le pape François s'excuse

L'Eglise a détruit des preuves de cas d'abus sexuels

Abus sexuels au Vatican: le Saint-Siège enquête

La nouvelle loi prévoit également l'obligation de dénonciation des abus.

Elle a été promulguée à la suite d'une série de scandales d'abus sexuels qui ont secoué l'Église catholique.

Le Saint-Siège demandait depuis 2011 aux conférences épiscopales du monde entier de proposer des mesures pouvant aider à gérer les cas d'abus sexuels.

La Cité du Vatican et la Curie romaine se trouvaient elles-mêmes dans un vide juridique en la matière.