L'impôt sur la dot suspendu au Nigéria

Des musiciens chantent dans une cérémonie de mariage dans le village Kera. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des musiciens chantent dans une cérémonie de mariage dans le village Kera.

Les autorités de la province de Kano dans le Nord du Nigeria suspendent l'impôt sur la dot imposé par un chef de village après un tollé.

Les habitants du village Kera se sont plaints d'être contraints de payer 137.000 naira soit 375 $ à la famille de la future mariée. D'après les habitants, cette surtaxe a réduit le nombre de mariages dans leur communauté.

Le représentant du gouvernement fédéral dans la région Maigida Adamu fait savoir que le chef de village a commis une faute en imposant cet impôt.

" il ne nous a pas consulté avant de prendre cette décision. j'ai suspendu la mesure et mis en place un comité de 7 hommes pour revoir ces actions" souligne Adamu Maigida à la BBC.

Cette nouvelle décision a été agréablement accueillie par les habitants du village de Kera à l'instar de Isah Yusuf.

A lire aussi:

Un chef nigérian crée ‘l’impôt’ sur le mariage de son village

Pensions controversées au Nigeria

Aucun mariage n'a été célébré dans ce village durant les 4 derniers mois après la décision du chef Ado Sa'id. Ce dernier a exigé l'abandon des anciennes coutumes selon lesquelles le futur mari donne des cadeaux comme des ustensiles de cuisine à la famille de sa future épouse

Pour lui, ce geste est insignifiant ce qui rend le mariage trop facile.

Un habitant de ce village, Isah Kera souligne que la décision a contraint des couples à quitter leur village pour se marier ailleurs.

Sani Kera, un autre habitant du village dit avoir 5 enfants qui ont suspendu leurs projets de mariage à cause de cette décision.