Un tribunal militaire sud-africain autorise le port de voile

Afrique du Sud

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Un officier sud africain au cours des jeux internationaux de l'armée 2019

C'est avec un sourire que le Maj. Fatima Isaacs est sortie de la salle d'audience. Elle a ensuite ajusté son foulard avant de porter au dessus son béret d'officier de l'armée sud africaine.

Elle était accusée d'avoir désobéi à son supérieur qui lui avait demandé de retirer son foulard.

Au cours de son procès tenu dans la ville de Cap, l'armée a autorisé le Major Isaacs à porter un foulard mais sous certaines conditions.

Le foulard ne doit pas couvrir ses oreilles et il doit être de couleur unie, a précisé le tribunal militaire.

Son avocat a annoncé son intention de continuer la bataille contre un réglement qu'elle juge discriminatoire.

Le réglement intérieur de l'armée stipule qu'aucun autre vêtement ne peut pas être porté avec l'uniforme officiel.

A lire aussi:

Le retrait des charges contre l'officier musulman est une victoire partielle, a martelé son avocat.

Me Amy-Leigh Payne ajoute que la prochaine étage sera de challenger le réglement intérieur de la police notamment l'article sur le code vestimentaire.

Le porte-parole de l'armée sud africaine le Général de brigade Mafi Mgobozi, cité par les médias locaux a déclaré que l'armée est régie par des prescriptions et des codes vestimentaires.