'' Ma femme vient d'accoucher, mais nous n'avons rien à manger''

Mansur Abubacar
Légende image,

Mansur Abubacar

Vingt millions de personnes vivants dans la deuxième ville du Nigeria, Kano, viennent d'entamer un confinement de sept jours.

La pauvreté et la religion sont les principaux obstacles, certains affirmant qu'obéir à l'ordre du gouvernement de rester à la maison signifie mourir de faim chez soi.

"Ma femme a accouché hier et je suis enfermé à la maison aujourd'hui au lieu d'aller chercher de la nourriture pour elle et le bébé . Je pense que rien ne pourrait être pire", a déclaré Yakubu Abdu, qui d'habitude parcourt les rues de la ville à la recherche de ferraille .

Un des chefs religieux les plus respectés de Kano a déclaré à la BBC : "Je suis contre la fermeture des mosquées par le gouvernement parce qu'à mon avis, cela n'aidera pas à résoudre le problème du coronavirus."

Légende image,

Les rues de Kano, habituellement très animées, sont vides

Le commerce avec les voisins du Nigeria, le Niger et le Tchad, est crucial pour Kano.

Son populaire marché de textile Kantin Kwari et le marché des céréales dans la banlieue de Dawanau attirent des commerçants et des clients de l'autre côté de la frontière.

Sani Moussa, originaire de Maradi au Niger, se rend chaque semaine à Kano pour acheter des tissus et des chaussures pour lui-même et pour de nombreux autres commerçants.

"L'ordre de rester à la maison nous affectera sans doute beaucoup. Nous comptons sur Kano pour nos produits", a-t-il déclaré à la BBC.

Les responsables de l'État de Kano affirment que plus de 400 millions de nairas (environ 1 million de dollars ; 828 000 livres sterling) ont été mobilisé pour lutter contre le coronavirus et seront distribués aux plus démunis.

Mais certains disent que ce n'est tout simplement pas suffisant et veulent même que l'homme le plus riche d'Afrique, Aliko Dangote - qui est originaire de Kano- intervienne pour les aider.

Légende vidéo,

Conseil Coronavirus : trouver son équilibre en tant que couple en faisant du télétravail