Got a TV Licence?

You need one to watch live TV on any channel or device, and BBC programmes on iPlayer. It’s the law.

Find out more
I don’t have a TV Licence.

Points clés

  1. 19,6 millions d'électeurs inscrits
  2. 40.883 bureaux de vote à travers le pays
  3. Raila Odinga a appelé au boycott du scrutin en invitant ses partisans à "rester chez eux"
  4. Pas de scrutin à Kisumu, le fief de l'opposition
  5. Pays sous haute surveillance dans un contexte tendu marqué par des manifestations
  6. Kenyatta avait été proclamé vainqueur avec 54,27% des voix, contre 44,74% pour Odinga lors du scrutin du 8 août annulé par la Cour suprême après un recours de la coalition d'opposition Nasa
  7. Le décompte des voix a commencé dans de nombreuses régions du pays, mais le scrutin a été suspendu dans quatre comtés jusqu'à samedi.

Le direct

Par Ndèye Khady LO

time_stated_uk

Au Kenya, présidentielle sous haute tension et sur fond de boycott

Au Kenya, présidentielle sous haute tension et sur fond de boycott

L'IEBC a reçu les résultats de 36 000 bureaux de votes

Les opérations de compilation des résultats se poursuivent vendredi matin.

La Commission électorale (IEBC) a reçu les résultats de plus de 36.000 des 40.883 bureaux de vote du pays, a annoncé sur son compte Twitter son chef Wafula Chebukati.

Début du décompte des voix

Au Kenya, le décompte des voix a commencé dans de nombreuses régions du pays, mais le scrutin a été suspendu dans quatre comtés jusqu'à samedi.
Reuters
Au Kenya, le décompte des voix a commencé dans de nombreuses régions du pays, mais le scrutin a été suspendu dans quatre comtés jusqu'à samedi.

Au Kenya, le décompte des voix a commencé dans de nombreuses régions du pays, mais le scrutin a été suspendu dans quatre comtés jusqu'à samedi.

Dans ces zones, les partisans de l'opposition ont affronté la police et de nombreux bureaux de vote n'ont pas ouverts.

Le chef de l'opposition Raila Odinga avait appelé ses partisans à boycotter le scrutin.

Bilan d’un scrutin controversé

Le gouverneur du comté de Kisumu, Peter Anyang Nyong'o, lors d'une manifestation contre les représentants de la Commission indépendante des élections et des frontières (IEBC) au sujet du vote présidentiel du mois d'août, invalidé par la Cour suprême.
Getty
Le gouverneur du comté de Kisumu, Peter Anyang Nyong'o, lors d'une manifestation contre les représentants de la Commission indépendante des élections et des frontières (IEBC) au sujet du vote présidentiel du mois d'août, invalidé par la Cour suprême.

Les bureaux de vote de Kisumu ont fermé.

Le principal dirigeant de l'opposition a appelé ses partisans à boycotter le scrutin, et selon les premières indications, le taux de participation est beaucoup plus bas que le premier scrutin qui avait été annulé par la Cour suprême.

A Kisumu, dans l'ouest du Kenya, la plupart des bureaux de vote n'ont pas ouvert et des affrontements entre les manifestants et la police ont eu lieu.

Si la commission électorale a parlé d’un autre scrutin samedi, le gouverneur a dénoncé la brutalité de la police.

Les routes principales de Kisumu ont été bloquées toute la journée par des pierres, des barricades en feu et des jeunes lançant des pierres et des bâtons. Dans le centre de la ville, tous les bureaux de vote sont restés fermés. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles réelles.

Le gouverneur de Kisumu, Peter Anyang Nyong'o, le père de l'actrice oscarisée Lupito Nyong'o, a déclaré que 29 personnes avaient été blessées et que deux autres tuées par la police et les milices gouvernementales.

Il a critiqué la violence employée par les forces de sécurité et a ajouté qu'un autre scrutin n’aurait pas lieu à Kisumu. En cette fin de journée, la légitimité de l’élection kenyane reste incertaine.

Des gaz lacrymogènes dans les rues de Mathare à Nairobi, au Kenya
Getty Images

Chaos à Kibera

De nombreux habitants du bidonville de Kibera, à Nairobi, ont boycotté le scrutin et tenté de bloquer cette élection controversée

Un jeune de Kibera, pierre en main, détruit un mur
Getty Images
Destruction à Kibera
Getty Images
Un jeune manifestant tente d'échapper à la fumée
Getty Images
La présence de la police kenyane se fait ressentir à Kibera
Getty Images
La présence de la police kenyane se fait ressentir à Kibera

Les images de la répression à Kibera

Les militants de Raila Odinga ont affronté les forces de sécurité à Kibera, un bidonville de Nairobi, fief de l'opposition.

La police a fait usage de gaz lacrymogène
EPA
La police a fait usage de gaz lacrymogène
Un manifestant armée d'un machette
EPA
Un manifestant armée d'un machette
Les forces de l'ordre à Kibera
EPA
Les forces de l'ordre à Kibera
Un manifestant
EPA
Un manifestant
A Kibera, les affrontements ont opposé forces de l'ordre et militants de l'opposition
AFP
A Kibera, les affrontements ont opposé forces de l'ordre et militants de l'opposition

Qui est Raila Odinga?

Le chef de l'opposition kenyane
AFP
Le chef de l'opposition kenyane

  • Fils du premier vice-président du pays, Jaramogi Oginga Odinga
  • Formé en Allemagne comme ingénieur médical
  • Pendant 20 ans, député de Kibera, le plus grand bidonville du Kenya
  • Impliqué dans un coup d’Etat en 1982
  • Record du détenu qui a le plus duré en prison au Kenya

Qui est Uhuru Kenyatta?

Né en 1961, il est devenu le plus jeune président du Kenya en 2007
AFP
Né en 1961, il est devenu le plus jeune président du Kenya en 2007
  • Né en 1961, il est devenu le plus jeune président du Kenya en 2007
  • Fils du premier président du pays Jomo Kenyatta
  • Héritier de la plus grande fortune du pays selon Forbes Magazine
  • Il se présente comme le "président digital"
  • Accusé d’avoir organisé les attaques contre les partisans de Raila Odinga lors des élections de 2007, il nie les charges qu’il dénonce comme un complot occidental

Les raisons de l'annulation du scrutin du 8 août

Le président de la Cour Suprême, David Maraga, avait déclaré que l’élection n’avait "pas été organisée en accord avec la constitution".
AFP
Le président de la Cour Suprême, David Maraga, avait déclaré que l’élection n’avait "pas été organisée en accord avec la constitution".

Au Kenya, la Cour suprême a pris la décision historique d’annuler la présidentielle du 8 août dont le président sortant Uhuru Kenyatta était sorti vainqueur.

Cette décision sans précédent était justifiée par "des irrégularités et des actions illégales" menées par la Commission électorale dans la transmission des résultats.

Le président de la Cour Suprême, David Maraga, avait déclaré que l’élection n’avait "pas été organisée en accord avec la constitution".

Il avait aussi indiqué que cette décision avait été prise par quatre des six juges de la juridiction qu’il dirige.

La cour suprême avait soutenu que les résultats de l’élection n’étaient "ni transparents ni vérifiables" .

Au moins un mort à Kisumu

A Kisumu, la police a utilisé des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui boycottent le scrutin de jeudi
BBC
A Kisumu, la police a utilisé des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui boycottent le scrutin de jeudi

Au moins une personne a été tuée et cinq autres blessées par la police à Kisumu, ville fief de l'opposition située dans l'ouest du pays.

La police a utilisé des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui boycottent le scrutin de jeudi.

George Odhiambo, un jeune homme de 19 ans, est mort après avoir été évacué à l'hôpital de Kisumu.

Il saignait abondamment après des blessures.

Il est mort au moment où les médecins essayaient de le sauver.

Un medecin a déclaré à la BBC qu'il a perdu trop de sang après avoir été blessé par balle.

Quatre autres blessés par balle ont également été évacués à l'hôpital de Kisumu.

Ils sont dans un état stable.

Joseph Nyagah, candidat indépendant: "Je suis triste pour mon pays"

View more on youtube

Même si les deux candidats qualifiés au second tour lors du scrutin d'août dernier sont les plus médiatisés, huit candidats se font face dans la nouvelle élection de jeudi.

Joseph Nyagah, candidat indépendant, s'est exprimé après avoir voté.

Il s'est dit triste pour le Kenya même s'il a voté.

"J'ai récemment plaidé pour une rencontre entre M. Uhuru Kenyatta et Raila Odinga pour trouver une solution à la crise politique. J'ai voté parce que comme mon nom est sur les liste, c'est un devoir", a-t-il déclaré.

Selon lui, la classe politique doit trouver une solution à travers le dialogue quelque soit le résultat de cette élection.

"Nous ne devons pas détruire ce pays", a-t-il conclu..

#Kenya: pourquoi #RoselynAkombe a démissionné
bbc.in/2ikiZZ8

#Kenya: pourquoi #RoselynAkombe a démissionné bbc.in/2ikiZZ8

Roselyn Akombe, membre de la commission électorale du Kenya (IEBC), a quitté son poste et s'est enfuie aux États-Unis. Elle a listé les raisons de son départ.

L'ancien président Mwai Kibaki en train de voter

Le président de la Cour Suprême, David Maraga, a voté

View more on twitter
David Maraga a marqué l'histoire avec l'annulation de la présidentielle du 8 août
BBC
David Maraga a marqué l'histoire avec l'annulation de la présidentielle du 8 août

Pourquoi Raila Odinga boycotte le scrutin

Le leader de l'opposition kenyane a boycotté le scrutin parce qu'il considère que la commission électorale, IEBC, a échoué à apporter les changements necessaires.
BBC
Le leader de l'opposition kenyane a boycotté le scrutin parce qu'il considère que la commission électorale, IEBC, a échoué à apporter les changements necessaires.

Le leader de l'opposition kenyane a boycotté le scrutin parce qu'il considère que la commission électorale, IEBC, a échoué à apporter les changements necessaires à la tenue d'une élection libre et transparente.

Selon lui ces réformes devaient aider à éviter les irrégularités qui ont poussé la Cour suprême à annuler la présidentielle du 8 août.

Sa coalition, National Super Alliance (Nasa) - a conditionné sa participation au scrutin de ce jour aux réformes de l'IEBC.

M. Odinga avait annoncé qu'il perturberait le scrutin par des manifestations massives mais il a finalement demandé à ses partisans de rester chez eux et de s'éloigner des lieux de vote pour éviter des affrontements.

Sécurité renforcée

Un imposant dispositif sécuritaire a été déployé dans les différentes villes du Kenya.

Des militaires dans un bureau de vote
BBC
Des militaires dans un bureau de vote
Des barricades ont été érigées dans plusieurs villes du pays
Reuters
Des barricades ont été érigées dans plusieurs villes du pays
Des manifestants dispersés à Kisumu, le fief de l'opposition
BBC
Des manifestants dispersés à Kisumu, le fief de l'opposition
View more on twitter

"Tout ce que nous demandons est que les Kenyans sortent pour voter. Nous leur demandons humblement de sortir en masse voter pour choisir leur leader pour que notre pays avance. Nous sommes fatigués en tant que pays de ces élections. Il est temps d'avancer"

Uhuru KenyattaPrésident du Kenya

Raila Odinga appelle à l'organisation de nouvelles élections dans 90 jours

Le principal leader de l'opposition kenyane, Raila Odinga, qui représente la Coalition Nasa, a appelé à l'organisation d'élection libre et jute dans 90 jours.

View more on twitter

Uhuru Kenyatta fête ses 56 ans le jour du scrutin

Quand la commission électorale, IEBC, a choisi la date du 26 Octobre comme date de la nouvelle présidentielle, les militants du président Kenyatta ont remarqué que cette date coincide avec son anniversaire.

La télévision nationale KTN a montré ce garçon portant un t-shirt souhaitant "un joyeux anniversaire au candidat du parti Jubilee"

La télévision nationale KTN a montré ce garçon portant un t-shirt souhaitant "un joyeux anniversaire au candidat du parti Jubilee"
BBC
La télévision nationale KTN a montré ce garçon portant un t-shirt souhaitant "un joyeux anniversaire au candidat du parti Jubilee"
Une Kenyane dans un centre de vote
BBC
Une Kenyane dans un centre de vote

Cet homme aide les électeurs à aller voter facilement à Kitengela en les transportant gratuitement sur sa moto.

Les barricades de police rendent difficile le déplacement dans cette ville située au sud de Nairobi, la capitale.

View more on twitter

Des gaz lacrymogènes à Kibéra

Cette image de l'agence getty montre un homme fuyant les gaz lacrymogène à Kibera, un bidonville de la banlieue de Nairobi.
Getty Images
Cette image de l'agence getty montre un homme fuyant les gaz lacrymogène à Kibera, un bidonville de la banlieue de Nairobi.

Cette image de l'agence getty montre un homme fuyant les gaz lacrymogène à Kibera, un bidonville de la banlieue de Nairobi.

A kisumu, le fief de l'opposition dans l'ouest du Kenya, des manifestations ont été dispersées.

Le vice-président William Ruto a voté

Il a fait la queue comme tous les citoyens pour voter.
BBC
Il a fait la queue comme tous les citoyens pour voter.

Le vice-président William Ruto, collistier de Uhuru Kenyatta, a voté dans son fief de Turbo, dans le conté de Uasin Gishu, dans l'ouest du pays.

Il a fait la queue comme tous les citoyens pour voter.

Le président sortant Uhuru Kenyatta a voté

Le président Uhuru Kenyatta a voté jeudi à Kiambu, dans le centre du Kenya. Son adversaire Raila Odinga a appelé au boycott du scrutin.

Le président sortant Uhuru Kenyatta a voté
BBC
Le président sortant Uhuru Kenyatta a voté

Début timide du vote

Les bureaux de vote ont ouvert jeudi à 6H00 (3H00 GMT) sous haute surveillance policière à Nairobi la capitale.
BBC
Les bureaux de vote ont ouvert jeudi à 6H00 (3H00 GMT) sous haute surveillance policière à Nairobi la capitale.

Les bureaux de vote ont ouvert jeudi à 6H00 (3H00 GMT) sous haute surveillance policière à Nairobi la capitale.

La mobilisation était relativement faible comparé aux longues queues qui s'étaient dressées devant les bureaux de vote lors du scrutin du 08 août annulé par la Cour Suprême, constatent les envoyés spéciaux de la BBC.

''Le vote se déroulait dans le calme à Nairobi sous une fine pluie mais avec un déploiement impressionnant de la police aussi bien dans les centres de vote qu'à l'extérieur dans la ville », a rapporté Poly Muzalia de BBC Afrique.