Got a TV Licence?

You need one to watch live TV on any channel or device, and BBC programmes on iPlayer. It’s the law.

Find out more
I don’t have a TV Licence.

Points clés

  1. Félix Tshisekedi déclaré vainqueur de la présidentielle en RDC
  2. Il a eu 38,6% des voix, devant Martin Fayulu, deuxième avec 34,8%
  3. Emmanuel Ramazani Shadary troisième avec 23,8%
  4. L’opposant Martin Fayulu rejette les résultats

Le direct

Par Mila Kimbuini, Kahofi Jischvi SUY, Souleymane Faye et Joseph Winter

time_stated_uk

  1. Le pouvoir de la Cenco en RDC

    Le président de la Cenco, Marcel Utembi, entouré de deux de ses collègues.
    Image caption: Le président de la Cenco, Mgr Marcel Utembi, entouré de deux de ses collègues.

    La Conférence épiscopale nationale congolaise (Cenco), la branche de l’Eglise catholique romaine en RDC, jouit d'une "caution morale" dans ce pays où la politique est souvent minée par la corruption, analyse Fergal Keane, rédacteur en chef de BBC Africa.

    La Cenco a fait beaucoup parler d’elle, quelques jours après le scrutin présidentiel du 30 décembre dernier en déclarant connaître le nom du vainqueur, sans toutefois dévoiler son nom, ce qui, selon l'observateur congolais Alain Daite, est une prérogative exclusive de la Commisison électorale nationale indépendante (Céni).

    L'institution religieuse, qui réunit les evêques du pays, avait déployé quelque 40.000 observateurs aux élections présidentielle, législatives et provinciales du 30 décembre.

    Lire aussi:

    RDC: la Cenco recommande le retour de Katumbi

    RDC: la Cenco met fin à ses bons offices

    Sur le plan social, la Cenco dispose d'un vaste réseau d'écoles et d'hôpitaux en RDC, où 40 % de la population congolaise sont de confession catholique.

    Elle a remis en question les résultats provisoires publiés ce jeudi par la commission électorale (résultats favorables à Félix Tshisekedi), affirmant qu’ils ''ne correspondent pas aux données collectées''. Dans un communiqué, elle appelle toutefois "tout le monde à faire preuve de maturité civique et à éviter le recours à la violence".

    La Cenco joue souvent le rôle de médiateur entre la majorité présidentielle et l’opposition.

    Il y a deux, sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale, les deux entités avaient trouvé un accord pour reporter à fin 2018 l’élection présidentielle qui devait initialement se tenir fin 2016.

    Lire aussi:

    RDC: le camp de Kabila disqualifie la Cenco

  2. Quatre personnes "tuées" dans l’ouest de la RDC

    Une vue de la ville de Kikwit, dans l'ouest de la RDC
    Image caption: Une vue de la ville de Kikwit, dans l'ouest de la RDC

    Deux policiers et deux civils ont été "tués" à Kikwit, dans le sud-ouest de la RDC, lors de manifestations contre les résultats accordant la victoire à Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle.

    "Dans l'opération de rétablissement de l'ordre public de ce jeudi à Kikwit, deux policiers et deux civils ont été tués", a déclaré à l'Agence France-Presse le général Dieudonné Mutepeke, chef de la police de ladite ville.

    "Nous avons enregistré aussi 10 blessés", ajoute le général Mutepeke.

    Lire aussi:

    Le Pape appelle au '' respect du résultat électoral'' en RDC

    Washington prépare l'envoi de soldats en RDC

  3. Fayulu: "Les résultats ont été fabriqués dans des chambres noires"

    Martin Fayulu, l'un des principaux candidats de l'opposition congolaise
    Image caption: Martin Fayulu, l'un des principaux candidats de l'opposition congolaise

    Gaius Kowene, BBC Africa

    Les résultats de la présidentielle congolaise ont été "inventés et fabriqués dans les chambres noires" de la coalition au pouvoir, a déclaré l’opposant Martin Fayulu.

    "Ces résultats n'ont rien à voir avec la vérité des bulletins de vote. Il s'agit clairement d'une escroquerie électorale inacceptable, qui vise à créer un chaos général dans tout le pays", a ajouté M. Fayulu, l’un des principaux candidats.

    "Nous ne pouvons pas accepter que la volonté de notre peuple ne soit pas respectée", soutient-il.

    Lire aussi:

    Martin Fayulu : l'ancien magnat du pétrole qui veut être président du Congo

    Félix Tshisekedi, déclaré vainqueur, selon les résultats provisoires du scrutin présidentiel, promet d'être "le président de la nation entière".

    "Personne n'aurait pu imaginer un tel scénario où un candidat de l'opposition sortirait vainqueur", affirme Félix Tshisekedi.

  4. Didier Reynders: "Ce que l'on attend maintenant, c'est de voir la réaction des Congolais eux-mêmes"

    RDC
    Image caption: Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères

    Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères, a indiqué que le processus électoral en RDC a été chaotique, ce qui explique sans doute les inquiétudes "que l'on exprime déjà en plusieurs endroits".

    La Commission nationale électorale indépendante (CENI) en RDC a proclamé cette nuit l'opposant Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle du 30 décembre, d'après les résultats provisoires. Cette victoire a aussitôt été contestée par Martin Fayulu, arrivé en deuxième position avant le dauphin de la majorité présidentielle.

    "Ce que l'on attend maintenant, c'est de voir la réaction des Congolais eux-mêmes, ainsi que des observateurs qui ont eu l'occasion de voir comment se déroulait le dépouillement", a précisé M. Reynders à lalibre.be, le site d'infomaion du quotidien belge La Libre Belgique.

    "Nous avions demandé que les résultats soient publiés, la CENI vient de faire une publication provisoire, ça montre qu'il y a une évolution dans le débat aujourd'hui et dans le pays, en tout cas à travers l'élection d'un opposant au candidat du régime. Mais c'est un processus qui a été chaotique", a-t-il poursuivi.

    Le chef de la diplomatie belge a ajouté qu'il allait prendre connaissance des inquiétudes exprimées et ensuite réagir, notamment autour de la table du Conseil de sécurité de l'ONU, précise le site d’information belge.

  5. Appel au calme après les résultats en RDC

    RDC

    Bien qu’ayant indiqué que les résultats de la CENI ne concordent pas les données qu’elle a recueilli, la CENCO, (Conférence épiscopale du Congo) a appelé au calme et à la maturité de l'électorat en RDC.

    L’Union africaine s’inscrit dans cette logique en indiquant qu’il "est important que toute contestation des résultats proclamés, notamment celle portant sur leur non-conformité avec la vérité des urnes, se fasse pacifiquement, par le recours aux procédures prévues par les textes en vigueur et le dialogue politique entre toutes les parties prenantes".

    Ces appels interviennent dans un contexte de contestation des résultats publiés par la CENI. Dans la ville de Kikwit, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, les forces de sécurité ont ouvert le feu après que des foules ont attaqué des symboles du gouvernement selon l'agence de presse Reuters.

    Au moins deux personnes sont mortes dans la mêlée indique l’agence presse citant un journaliste local et une source de l'ONU.

    Les partisans du candidat malheureux de l'opposition, Martin Fayulu, ont également protesté dans la ville de Kisangani, dans le nord-est du pays, a rapporté Reuters.

    A lire aussi : 'Les résultats de la Céni ne correspondent pas aux données collectées' CENCO

    A lire aussi : Des jeunes mécontents bloquent les routes à Kikwit

    A lire aussi : Les partisans de Tshisekedi en liesse

  6. Ramaphosa: ''Laissez la commission électorale faire son travail''

    Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa
    Image caption: Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa

    Le président sud-africain souhaite que la classe politique congolaise s'abstienne de spéculer sur les résultats publiés par la commission électorale (Céni) congolaise.

    ''Laissez la commission électorale faire son travail'', a-t-il déclaré dans un communiqué de la présidence sud-africaine.

    Lire aussi:

    Félix Tshisekedi déclaré vainqueur de la présidentielle en RDC

    La majorité et l’opposition doivent laisser la Céni "s'acquitter de ses devoirs juridiques et constitutionnels, sans ingérence ni pression", a ajouté Cyril Ramaphosa.

    Il a également appelé la commission électorale congolaise à achever "rapidement" le processus électoral et à garantir la crédibilité du scrutin.

  7. 'Les résultats de la Céni ne correspondent pas aux données collectées'

    Fergal Keane

    BBC Africa editor

    Conférence de presse de la Cenco
    Image caption: Conférence de presse de la Cenco

    La Cenco, conférencce épiscopale du Congo (orgnisation des évêques de l'église catholique) estiment que les résultats de la présidentielle " ne correspondent pas aux données collectées par sa mission d'observation".

    Dans un communiqué lu lors d'une conférence de presse, les évêques catholiques ont expliqué que les résultats déclarant Félix Tshisekedi vainqueur ne reflétaient pas la vérité.

    La Cenco exhorte cependant les parties qui contesteront à le faire dans le respect de la loi.

    Elle appelle "tout le monde à faire preuve de maturité civique et d'éviter le recours à la violence".

  8. Internet rétabli en RDC

    RDC
    Image caption: Le réseau web de nouveau disponible en RDC

    Les services Internet sont de nouveau rétablis dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa au lendemain de l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle, rapporte un journaliste de la BBC.

    Le gouvernement avait ordonné la suspension des services Internet lors du dépouillement du scrutin, affirmant qu'il ne voulait pas que des gens diffusent de "fausses" informations.

    L’opposition et la société civile ont accusé le gouvernement d'essayer de faire taire la vérité sur le processus de dépouillement.

    Les habitants de la ville de Goma, dans l'est du pays, ont également confirmé à la BBC que les services Internet y ont été rétablis.

    A lire aussi : La CENI a publié des résultats imaginaires

    A lire aussi : Félix Tshisekedi proclamé vainqueur par la CENI

    A lire aussi : Tshisekedi voit en Kabila un partenaire

  9. Kikwit : des jeunes mécontents bloquent les routes

    Des jeunes mécontents des résultats publiés par la Commission électorale (Céni) ont bloqué les routes à Kikwit, dans l'ouest de la RDC, selon Radio Okapi, la radio de la Monusco.

    Des jeunes partisans de Martin Fayulu (Image d'archives)
    Image caption: Des jeunes partisans de Martin Fayulu (Image d'archives)

    Ils estiment que Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka, aurait dû être proclamé président de la République, et que les résultats publiés par la Céni, proclamant la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle, ne sont pas conformes à la réalité.

    La police les a dispersés sans incident.

    Des centaines d’autres jeunes ont par contre manifesté leur joie après l’annonce de la victoire de Félix Tshisekedi, toujours selon Radio Okapi.

  10. Les partisans de Tshisekedi en liesse

    Fergal Keane

    BBC Africa editor

    Dans cette vidéo, une foule en liesse en train de chanter en l'honneur de leur candidat, Félix Tshisekedi, déclaré vainqueur par la Comission électorale indépendante.

    Video content

    Video caption: Des partisans de Tshisekedi.

    Lire aussi:

    Félix Tshisekedi déclaré vainqueur de la présidentielle en RDC

    La victoire de Félix Tshisekedi célébrée à Kinshasa

  11. Fayulu: "Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité"

    L’opposant Martin Fayulu affirme que les résultats provisoires accordant la victoire à Félix Tshisekedi relèvent d’un "montage éhonté".

    "C’est une vilaine escroquerie", soutient-il, estimant que "ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité" des urnes.

    Lire aussi:

    Lucha : 'Felix Tshisekedi n'a pas gagné les élections'

    Martin Fayulu : 'Ces résultats sont un montage éhonté'

    Video content

    Video caption: "Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité"

    Lire aussi:

  12. Le siège de l'UDPS envahi par des militants

    Le quartier général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) était envahi ce matin par ses militants.

    Ils étaient venus célébrer la victoire de Félix Tshisekedi, leur candidat à la présidentielle, après l'annonce des résultats provisoires par la Commission électorale (Céni).

    View more on twitter
  13. Le chef de l'ONU appelle à "s'abstenir" de toute violence

    Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres
    Image caption: Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

    Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé toutes les parties prenantes en République démocratique du Congo à "s'abstenir" d'actes violents après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 30 décembre, donnant l'opposant Félix Tshisekedi vainqueur.

    C'est ce qu'a déclaré son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse rendue publique mercredi soir depuis New York.

    "Le secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à régler tout contentieux électoral par les mécanismes institutionnels établis conformément à la Constitution de la République démocratique du Congo et aux lois électorales pertinentes", a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Martin Fayulu : 'Ces résultats sont un montage éhonté'

    Lucha : 'Felix Tshisekedi n'a pas gagné les élections'

  14. Célébration de la victoire de Tshisekedi par son parti

    "Après 40 ans de lutte, nous avons gagné", a déclaré l'un des militants de l'UDPS, parti de Félix Tshisekedi, déclaré vainqueur de la présidentielle par la Céni.

    Une femme en pleurs a déclaré : "C'est finalement Fatshi le président de la République!".

    Ecoutez:

    Video content

    Video caption: Des partisans de Félix Tshisekedi célébrant sa victoire à Kinshasa (RDC)

    Lire aussi :

    Felix Tshisekedi, l'homme qui surpasse son père pour diriger la RDC

  15. L’UDPS nie toute alliance Tshisekedi-Kabila

    L’UDPS nie toute alliance Tshisekedi-Kabila
    Image caption: L’UDPS nie toute alliance Tshisekedi-Kabila

    “Il n’y a eu aucun accord entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi”, a déclaré le porte-parole de Félix Tshisekedi, Claude Ibalanky.

    Selon lui, il ne peut y avoir transfert de pouvoir sans pourparlers entre les différents camps.

    Le porte-parole de Félix Tshisekedi a expliqué la teneur des discussions entre l’opposant, déclaré vainqueur de la présidentielle par la Céni et le président sortant, avant l’annonce des résultats :

    « Une fois que notre victoire est devenue de plus en plus probable, nous avons parlé avec le président Kabila pour réfléchir sur les moyens de s’assurer que la transition sera paisible ».

    Cela s’est passé comme cela aussi en Afrique du Sud lorsque Nelson Mandela avait remporté les élections face au régime de l’apartheid.

    Il s’agit juste de savoir, pour les autres, si ils seront en sécurité après avoir quitté le pouvoir.

    A lire aussi :

    Ces résultats sont un montage éhonté (Martin Fayulu)

    Tshisekedi voit en Kabila un partenaire

    Felix Tshisekedi n'a pas gagné les élections (Lucha)

  16. La victoire de Félix Tshisekedi célébrée à Kinshasa

    Les partisans de Tshisekedi célèbrent la victoire de leur leader

    RDC
    Image caption: Des jeunes partisans à moto dans les rues de Kinshasa
    RDC
    Image caption: Les partisans de Félix Tshisekedi sont sorties nuitamment pour crier leur joie
    RDC
    Image caption: La police congolaise assurant un cordon de sécurité devant des partisans en joie
    RDC
    Image caption: Félix Tshisekedi : le visage de la première transition démocratique en RDC
    RDC
    Image caption: Des partisans de Félix Tshisekedi rendent hommage au père de l’opposant
  17. Lucha : 'Felix Tshisekedi n'a pas gagné les élections'

    Liliane Nyatcha

    BBC Africa

    Pour l'organisation de la société civile la Lucha, Felix Tshisekedi n'a pas gagné l'élection présidentielle en RDC, comme déclaré par la Commission électorale.

    Selon la Lucha, le scrutin a été remporté par Martin Fayulu de la coalition Lamuka.

    Ecoutez Espoir Ngalukiye Joint à Goma.

    Video content

    Video caption: Lucha : 'Felix Tshisekedi n'a pas gagné les élections'

    Lire aussi:

    Sur les traces de la Lucha

    Le mouvement citoyen LUCHA, a totalisé cinq ans et se félicite du chemin parcouru

  18. Tshisekedi voit en Kabila un partenaire

    Vainqueur provisoire de la présidentielle en RDC, Félix Tshisekedi, fils de l'opposant historique Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, décédé.
    Image caption: Vainqueur provisoire de la présidentielle en RDC, Félix Tshisekedi, fils de l'opposant historique Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, décédé.

    L'opposant Félix Tshisekedi, déclaré vainqueur à la présidentielle dit rendre hommage à Joseph Kabila, le président sortant de la République démocratique du Congo.

    L'opposant l'a déclaré lors de sa première prise de parole après la publication des résultats provisoires, devant une foule de ses partisans réunis au siège de son parti, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

    "Aujourd'hui, nous ne devons plus le considérer comme un adversaire mais plutôt comme un partenaire de l'alternance démocratique dans notre pays", a déclaré Félix Tshisekedi au sujet du président sortant Joseph Kabila, selon l'AFP.

    Video content

    Video caption: Félix Tshisekedi: 'Je rends hommage à Joseph Kabila'
  19. 'Ces résultats sont un montage éhonté'

    Martin Fayulu dénonce un "montage éhonté".
    Image caption: Martin Fayulu dénonce un "montage éhonté".

    " M. Nangaa est en train de coudre un habit noir avec du fil blanc", a déclaré à BBC Afrique Martin Fayulu, au sujet de la victoire proclamé de Félix Tshisekedi à la présidentielle.

    L'opposant dénonce un "montage éhonté".

    "Je demande à la Cenco, à la Symocel et aux autres de donner les chiffres qu’ils détiennent. Nous, en tant que Lamuka allons donner nos chiffres aussi", a-t-il ajouté.

    " C’est connu que M. Nangaa avec ses amis du FCC ont fabriqué des chiffres pour donner la victoire à leur poulain", a conclu MArtin Fayulu.

  20. Kananga, fief de Tshisekedi, célèbre dans le noir

    Dans le Kasai, la ville de Kananga a célébré l'annonce de la vitoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle en RDC.

    Sur Twitter de Joël Bofengo, journaliste à Radio Okapi qui se trouve dans cette ville, a fait savoir que plusieurs personnes se sont rendues au centre-ville en chantant dans le noir.

    Selon cette vidéo, il n'y avait pas d'eléctricité dans la ville.

    View more on twitter