Algérie: Ces tabous qui freinent le don d’organes
Media playback is unsupported on your device

Algérie: Ces tabous qui freinent le don d’organes

En Algérie, des lois restrictives freinent les prélèvements d'organes sur les défunts.

À ceci s’ajoutent des réticences culturelles ou religieuses.

Dans ce pays, comme ailleurs au Maghreb, des patients souffrent ou meurent faute de greffe, souvent en raison de règlements et de préjugés tenaces dissuadant les dons.