Selon l'Onu, Suu Kyi pourrait être poursuivie pour génocide
Media playback is unsupported on your device

Selon l'Onu, Suu Kyi pourrait être poursuivie pour génocide

Les dirigeants birmans pourraient faire face à des accusations de génocide: c'est ce qu'affirme le Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU.

Dans une interview accordée à la BBC, Zeid Ra'ad Al Hussein a estimé que la cheffe birmane Aung San Suu Kyi avait autorisé l'opération militaire dans l'état de Rankine.

L'opération a poussé sur les routes des centaines de milliers de musulmans Rohingyas.

Détails, Caroline Loyer.