Au Mali, l'opposition redoute un "huis-clos de la fraude"

Au Mali, l'opposition redoute un "huis-clos de la fraude"

La campagne pour la présidentielle du 29 juillet est entrée dans sa dernière ligne droite.

Sur le terrain, les 24 candidats multiplient les rassemblements politiques.

Le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita, et son adversaire de l'opposition, Soumaila Cissé, se détachent du lot.

La bataille est rude et est ponctuée d'accusations de fraudes portées par l'opposition.

Récit, Lamine Nouriddine Konkobo.