be
Media playback is unsupported on your device

Conférences nationales : 30 ans après "un reflux anti-démocratique"

Il y a 30 ans se tenait au Bénin, la Conférence des Forces Vives de la Nation pour tenter de sortir le pays d'une profonde crise politique et mettre fin au système politique marxiste-léniniste qui y prévalait jusque-là.

Cette conférence souveraine va ensuite inspirer plusieurs autres pays en Afrique francophone dont les populations étaient autant soucieuses de mettre fin aux partis uniques avec leurs lots de pratiques répressives.

Au Bénin, un homme a été au centre de ce projet : Robert Dossou. C'est à lui, à l'époque ministre, que feu le Général Mathieu Kérékou, président d'alors, avait confié l'organisation de ces rencontres historiques qui ont constitué un tournant déterminant dans le processus démocratique de l'Afrique francophone.

Il partage avec nous quelques anecdotes de l'époque et son analyse 30 ans après.

Lire aussi:

Démocratie compromise au Bénin

Bénin : les femmes protestent

Un outil en ligne pour sortir de l'impasse politique