Trois Nigérians exécutés en Indonésie

Image caption D'autres personnes n'ont pas été exécutées à cause du mauvais temps.

Les quatre hommes ont été exécutés par armes à feux dans la prison de l'ile de Nusakambangan, en Indonésie.

Dix autres condamnés auraient aussi dus être exécutés.

L'ONG Amnesty international a qualifié l'incident d' « acte déplorable qui viole les lois nationales et internationales ».

Mais l'adjoint du procureur général en Indonésie a souligné qu'il s'agissait d'une décision pénible mais nécessaire pour appliquer la loi et mettre fin au trafic de drogue.

L'Indonésie applique l'une des lois les plus fermes en matière de lutte contre la vente illicite de la drogue.

En avril 2015, l'exécution de 14 personnes accusées de trafic de drogue, des étrangers pour la plupart, avait été vivement critiquée.

L'Australie avait rappelé son ambassadeur basé en Indonésie, après l'exécution de citoyens australiens.