Etats-Unis : Adjaye, l'architecte du musée afro-américain

David Adjaye Copyright de l’image Getty Images
Image caption David Adjaye déroule ses activités d'architecte entre New York, Londres, Berlin, Doha et Accra.

Le Musée national de l'histoire et de la culture africaine-américaine, inauguré samedi 24 septembre, à Washington, a été conçu par le Britannico-Ghanéen David Adjaye.

Adjaye a été choisi en 2009 pour réaliser les travaux d'architecture de cette infrastructure, à la suite d'un appel à projets.

Le natif de Dar es-Salaam, en Tanzanie, il y a 50 ans, est le fils d'un ambassadeur ghanéen, avec lequel il a vécu en Ouganda, au Kenya, en Egypte, au Yémen, au Liban et en Arabie Saoudite.

Depuis une vingtaine d'années, David Adjaye déroule ses activités d'architecte entre New York, Londres, Berlin, Doha et Accra.

Il est diplômé de la Royal College of Art de Londres et est titulaire d'une médaille d'argent du Royal Institute of British Architects, en 1993.

Le Musée national de l'histoire et de la culture africaine-américaine, inauguré samedi 24 septembre, est le plus grand bâtiment dédié à l'histoire afro-américaine.

Son inauguration a eu lieu en présence de milliers de personnes, des Noirs pour la plupart.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une vue du Musée national de l'histoire et de la culture africaine-américaine

Les travaux de cette infrastructure ont été lancés en 2003 par le président américain de l'époque, Georges Bush, qui a assisté à la cérémonie d'inauguration, aux côtés de Barack Obama.

"Ce musée peut aider un visiteur blanc à comprendre la souffrance et la colère de manifestants, dans des endroits tels que Ferguson et Charlotte", a affirmé M. Obama, en faisant allusion aux émeutes survenues après la mort d'un Noir tué par la police américaine en 2014, à Ferguson (Missouri), et récemment à Charlotte (Caroline du Nord).

Le Musée national de l'histoire et de la culture africaine-américaine est construit sur le site de l'obélisque du Washington Monument, au milieu de musées et d'autres symboles de l'identité nationale américaine, entre le Congrès et la statue d'Abraham Lincoln, l'homme qui a mis fin à l'esclavage aux Etats-Unis.

Le musée s'étend sur près de 40 000 mètres carrés et abrite quelque 33 000 objets collectés depuis une dizaine d'années.

L'idée de construire ce monument dédié à la culture afro-américaine remonte à 1915 . Elle a été suggérée par d'anciens combattants noirs de la guerre civile américaine (1861-1865).

Dans les années 1960, avec les acquis obtenus par les militants des droits civiques, le projet a été relancé sans être réalisé.

Sur le même sujet

Lire plus