“Jungle” de Calais: départ des derniers mineurs isolés

Car transportant des mineurs non-accompagnés Copyright de l’image AFP/Getty
Image caption Les premiers cars ont quitté le camp à 8h30 ce mercredi

Début ce mercredi matin de l'évacuation totale des 1 500 mineurs isolés de l'ex-"jungle" de Calais, dont le démantèlement s'est terminé lundi.

Les premiers cars transportant des jeunes gens ont quitté le camp à 8h30 locales en direction des villes de Carcassonne et de Saintes-Maries-de-la-Mer, dans le sud de la France.

Les mineurs vont être évacués vers des centres d'accueil et d'orientation (CAO) répartis sur l'ensemble du territoire français.

La grande majorité des jeunes réfugiés souhaitent rejoindre la Grande-Bretagne, mais les autorités françaises ont annoncé qu'il n'y aura plus de départ outre-atlantique. Leurs demandes seront évaluées au sein des CAO avec des responsables britanniques.

Copyright de l’image AFP/getty

Les négociations entre la France et le Royaume-Uni sur la question des mineurs isolés se poursuivent. Le gouvernement de Theresa May a accepté d'accueillir environ 270 mineurs vulnérables ayant de la famille en Grande-Bretagne, un chiffre que Paris estime insuffisant.

«Il n'y aura pas de réinstallation de migrants sur la lande de Calais» a déclaré ce mardi le président français, François Hollande. Le centre était devenu le lieu de transit pour de nombreux migrants espérant traverser la Manche pour rejoindre la Grande-Bretagne.

Copyright de l’image Reuters

Depuis le début du démantèlement du camp de Calais, ce sont plus de 7 000 personnes qui ont été orientés vers des CAO français.