Colombie : signature du nouvel accord de paix

négociation de paix, colombie, farc Copyright de l’image Getty Images
Image caption Poignée de main entre le commandant des Farc Ivan Marquez, à droite, et Humberto de la Calle, représentant du gouvernement aux négociations de paix

Le nouvel accord de paix renégocié avec la guérilla des Farc, Forces armées révolutionnaires de Colombie, sera ratifié ce jeudi au Parlement colombien. Une signature qui intervient après qu'un précédent texte a été rejeté par référendum. C'est une nouvelle tentative pour mettre fin au conflit le plus sanglant entre les troupes gouvernementales et les rebelles du Farc.

Moins de deux mois après le rejet du précédent accord, le nouveau texte revu avec la guérilla marxiste du Farc a été conclu le 12 novembre dernier. Il sera présenté au Congrès à Bogota, capitale de la Colombie, juste après la cérémonie de signature prévue à 11H00, heure locale ce jeudi.

"Il n'y a pas de temps à perdre"

Le président colombien Juan Manuel Santos affirme qu'il va signer ce nouvel accord avec Rodrigo Londono, chef des Farc. Il nuance tout de même que le cessez-le-feu reste "fragile" et qu'"il n'y a pas de temps à perdre".

L'opposition qui avait fait campagne contre le précédent accord avant le référendum du 2 octobre, proteste encore contre ce nouvel engagement.

Le Centre démocratique, parti de droite d'Alvaro Uribe, ex-président (2006-2010) et actuel sénateur va dans le même sens que l'opposition. Il a estimé dans un communiqué que l'approbation du nouvel accord par le Congrès, est un "coup contre la démocratie" d'autant plus que le vote en faveur de ce texte est assuré par la majorité dont dispose le gouvernement.

Le président du Sénat colombien précise pour sa part que l'accord sera présenté aux parlementaires qui vont en débattre à partir de mardi prochain en public. Il a aussi indiqué que les partisans du "non" sont invités à assister aux discussions.

Les analystes espèrent que la signature de ce nouvel accord permettra enfin de mettre fin à plus de 52 ans de conflit armé en Colombie.