Corée du Sud : l'ex-présidente inculpée

Selon le parquet, elle poursuivie pour abus de pouvoir et pour avoir divulgué des secrets d'Etat.

Crédit photo, AFP

Légende image,

Selon le parquet, elle poursuivie pour abus de pouvoir et pour avoir divulgué des secrets d'Etat.

L'ancienne présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a été inculpée lundi pour corruption dans l'enquête sur le scandale de corruption qui a précipité sa destitution.

Selon le parquet, elle poursuivie pour abus de pouvoir et pour avoir divulgué des secrets d'Etat.

Elle a été placée en détention fin mars.

L'affaire concerne la confidente de Mme Park, Choi Soon-Sil, actuellement jugée pour avoir profité de ses entrées pour contraindre de grands groupes du pays à verser près de 70 millions de dollars à deux fondations qu'elle contrôlait.

LIRE AUSSI

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

On lui reproche aussi ses relations avec les capitaines d'industrie qui s'étaient montrés généreux envers elle.

On lui reproche aussi ses relations avec les capitaines d'industrie qui s'étaient montrés généreux envers elle.

Le scandale, qui avait éclaté en milieu d'année dernière, avait entraîné des manifestations monstres pour réclamer le départ de la présidente.

Elle est le troisième ancien chef de l'Etat à être arrêté dans une affaire de corruption en Corée du Sud.

Les ex-hommes forts Chun Doo-Hwan et Roh Tae-Woo ont purgé des peines de prison pour ce motif dans les années 1990.