Cameroun: une école brulée à Bamenda

Aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée.
Image caption Aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée.

Un dortoir d'une école a été ravagée par le feu au Cameroun.

Il s'agit du collège sacre cœur, une école de garçons située à Bamenda.

Aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée.

LIRE AUSSI

Cameroun : davantage de gendarmes dans les zones anglophones

Cameroun : timide rentrée dans les zones anglophones

Cameroun: une radio fermée

Copyright de l’image Alamy
Image caption Les autorités ont fait appel à l'armée pour renforcer la sécurité tout autour du collège.

L'incendie a été provoqué, selon les responsables de l'établissement, par des personnes encore identifiées.

Il a décimé une trentaine de lits et de nombreuses fournitures appartenant aux élèves.

Pris de panique, les parents sont venus retirer leurs enfants.

LIRE AUSSI

Cameroun : pas de retour au fédéralisme

Cameroun : manifestation des avocats anglophones

Image caption Des parents sont venus récupérer leurs enfants

Cameroun : les avocats anglophones en grève

Les autorités ont fait appel à l'armée pour renforcer la sécurité tout autour du collège.

A l'heure actuelle, l'incendie n'a pas été revendiqué.

Mais, l'établissement pourrait avoir subi ainsi les représailles de l'option « rentrée scolaire morte » lancée par les groupes sécessionnistes.

Une crise secoue depuis octobre 2016 les régions anglophones du Cameroun.

Image caption Aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée.

Fin juillet, le comité des affaires publiques du "Southern Cameroon", la région anglophone du Cameroun, a réclamé la partition du pays aux Nations unies.

Dans un mémorandum sur les agitations dans le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun adressé au président Paul Biya en décembre 2016, les évêques des régions anglophones avaient demandé un retour au fédéralisme pour que la présidence du pays soit alternée entre anglophones et francophones.

Sur le même sujet