Nigéria: cinq morts dans un attentat-suicide

Selon un responsable d'une milice civile d'autodéfense, l'attaque est l'œuvre d'un kamikaze qui est rentré dans la mosquée à l'heure de la prière du matin. Copyright de l’image AFP
Image caption Selon un responsable d'une milice civile d'autodéfense, l'attaque est l'œuvre d'un kamikaze qui est rentré dans la mosquée à l'heure de la prière du matin.

Au moins cinq personnes ont été tuées lundi dans un attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria.

L'attaque a visé une mosquée à l'heure de la prière.

L'explosion a eu lieu à l'aube dans une mosquée à 15 km au nord de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno.

Selon un responsable d'une milice civile d'autodéfense, l'attaque est l'œuvre d'un kamikaze qui est rentré dans la mosquée à l'heure de la prière du matin.

Il n'a pas été revendiqué mais, selon les services de sécurité, il porte la marque du groupe Boko Haram.

Quelques jours plus tôt, un triple attentat-suicide avait fait 14 morts à la sortie d'un camp de déplacés, toujours dans l'Etat de Borno.

L'Organisation des Nations unies se dit préoccupée par la multiplication des attaques, qui ont comme conséquences la dégradation de la situation humanitaire.

Selon l'Onu, près d'un million de personnes se sont réfugiées à Maiduguri, et 2,6 millions de personnes ont du quitter leur foyer dans la région du lac Tchad.

Les données des Nations unies et des organisations humanitaires indiquent que Boko Haram, depuis son apparition il y a huit ans, a provoqué la mort de 20 mille personnes.

Le groupe lance des attaques et commet des attentats-suicides au Nigeria mais aussi dans les pays voisins comme le Cameroun, le Niger et le Tchad.

Sur le même sujet

Lire plus