Processus électoral suspendu au Libéria : Faure et Alpha Condé à Monrovia

Processus électoral suspendu au Libéria : Faure et Alpha Condé à Monrovia Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le chef de l'Etat guinéen Condé et son homologue togolais Faure Gnassingbé

Le président de l'Union Africaine et le président en exercice de la CEDEAO y sont allés pour appeler la classe politique au calme suite à la décision de la Cour Suprême de suspendre le processus électoral.

La Cour Suprême entend examiner le recours déposé par Charles Brumskine arrivé 3e au premier tour.

Cela pourrait entrainer le report du second tour de la présidentielle prévu le 7 novembre.

Jusqu'à ce qu'une solution durable soit trouvée à cette situation, la Cour suprême a suspendu l'élection présidentielle et convoqué la Commission électorale nationale (NEC) ce jeudi 02 novembre pour expliquer ce qui justifie la raison du rejet des recours des plaignants.

Pour sa part, Georges Weah, le candidat arrivé en tête de l'élection, dit craindre toute décision pouvant créer l'instabilité dans le pays, tout en restant contre une éventuelle reprise du vote.

Lire plus