Deir Ezzor : nouveau revers pour l’EI

Deir Ezzor lors d'une opération menée par les forces gouvernementales syriennes contre le groupe État Islamique, le 2 novembre 2017. Copyright de l’image AFP
Image caption Deir Ezzor lors d'une opération menée par les forces gouvernementales syriennes contre le groupe État Islamique, le 2 novembre 2017.

C'était la dernière grande ville syrienne aux mains du groupe Etat Islamique.

"L'armée annonce avoir pris le contrôle total de la ville de Deir Ezzor", a indiqué la télévision d'Etat, ajoutant que les unités d'ingénierie au sein de l'armée s'employaient désormais à désamorcer les mines et autres engins explosifs dans la localité.

La reprise de Deir Ezzor par les forces de Damas avait déjà été annoncée le 2 novembre par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Cette annonce marque la fin d'une offensive lancée en septembre dans ce chef-lieu d'une province riche en pétrole, avec les alliés du régime syrien que sont la Russie, des milices chiites iraniennes et le Hezbollah.

L'EI tenait l'essentiel de la ville depuis 2014.

Le mois dernier, une alliance de combattants syriens soutenue par les Etats-Unis a boutée les djihadistes hors de la ville de Raqqa, la capitale d'un califat autoproclamé.

La perte de Deir Ezzor est un nouveau revers pour le groupe extrémiste qui ne contrôle aujourd'hui plus aucune grande ville en Syrie et Irak.

Sur le même sujet