Tunisie : recul des libertés d'expression

Tunisie : recul des libertés d'expression Copyright de l’image Getty Images
Image caption La revue de la presse tunisienne.

Lors d'une conférence de presse vendredi, Hichem Snoussi, membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica), affirme avoir été informée d'"ingérences" du gouvernement par l'ancien PDG de la télévision publique, Elyes Gharbi, limogé en juin.

Le président de la Haica, Nouri Lajmi, déplore la couverture selon lui démesurée accordée par la télévision publique à certains évènements du parti au pouvoir. Allusion faite à une récente visite du chef de l'Etat à Sousse (centre-est).

Il arrive de plus en plus souvent que la télévision "donne la parole à des gens d'un seul parti et ce, alors que nous sommes aux portes d'élections municipales prévues en mars, a lancé le président de la Haute autorité audiovisuelle.

Pour lui ce sont des signes dangereux qui prédisent un recul de la liberté d'expression.

Il a donc demandé au gouvernement de mettre en place un véritable programme de réformes, basé sur les principes de la liberté d'expression et de l'indépendance des médias publics.

Des accusations rejetées par le gouvernement.

Lire plus