Theresa May accuse Poutine d'ingérence électorale

Le Premier ministre Theresa May lors d'un banquet à Londres Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le Premier ministre Theresa May lors d'un banquet à Londres

Dans un discours sur la politique étrangère adressé à des personnalités du monde des affaires lors d'un banquet à Londres, elle a déclaré que le gouvernement de Vladimir Poutine a essayé de "saper les sociétés libres".

Selon elle, il s'est servi "de fausses nouvelles" pour "semer la discorde en Occident".

"La Russie a violé à plusieurs reprises l'espace aérien national de plusieurs pays européens et a monté une campagne soutenue de cyber-espionnage et de perturbation", a-t-elle laissé entendre.

Theresa May a pointé du doigt "l'ingérence dans les élections et le piratage du ministère danois de la Défense et du Bundestag parmi beaucoup d'autres."

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le Premier ministre Theresa May, avec son époux Philip May (en costume noir à gauche).

Elle estime que ce discours tenu au London Guildhall représente un "message très simple" pour le président Poutine, qui devrait, à son avis, choisir un "chemin très différent" de celui de ces dernières années.

Mme May rappelle à cette occasion l'annexion de la Crimée par Moscou, qui fomente un conflit en Ukraine et lance des cyber attaques contre les gouvernements et les parlements à travers l'Europe.

Lire aussi:

La Russie pourrait être un partenaire précieux de l'Occident, mais seulement si elle respecte "les règles", a-t-elle soutenu.

Le Premier ministre a ajouté que le Royaume-Uni ne voulait pas de "confrontation perpétuelle" avec la Russie, mais qu'il protégerait ses intérêts.

Sur le même sujet