La Corée du Nord teste un missile qui peut atteindre les USA

Ce tir de missile balistique intercontinental (ICBM) brise net la pause des tests observée depuis plus de deux mois par le Nord et a provoqué la consternation au Japon et en Corée du Sud. Copyright de l’image AFP
Image caption Ce tir de missile balistique intercontinental (ICBM) brise net la pause des tests observée depuis plus de deux mois par le Nord et a provoqué la consternation au Japon et en Corée du Sud.

La Corée du Nord a tiré mercredi un missile balistique intercontinental susceptible de mettre à sa portée la totalité du continent américain.

C'est un nouveau défi lancé au président américain Donald Trump qui fait monter d'un cran la menace de frappe nucléaire.

Ce tir de missile balistique intercontinental (ICBM) brise net la pause des tests observée depuis plus de deux mois par le Nord et a provoqué la consternation au Japon et en Corée du Sud.

D'après une estimation initiale du Pentagone, le missile a parcouru un millier de kilomètres avant de s'abîmer dans la Zone d'exclusion maritime du Japon.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a qualifié de succès le lancement du missile Hwasong-15, selon une annonce de la télévision officielle.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a "fermement condamné" le tir de missile intercontinental effectué par la Corée du Nord et appelé Pyongyang à "s'abstenir de commettre de nouveaux actes déstabilisateurs".

L'essai de missile balistique "est une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité", qui doit se réunir en urgence mercredi, et "montre le mépris complet" que porte la Corée du Nord "à la communauté internationale", a encore dénoncé M. Guterres.

Sur le même sujet

Lire plus