Île Maurice - Sida : la discrimination rend le traitement difficile

Les PVV « craignent la stigmatisation ou sont dans le déni », selon ces autorités. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les PVV « craignent la stigmatisation ou sont dans le déni », selon ces autorités.

En Île Maurice, 6865 personnes vivent avec le VIH/Sida, trois fois plus d'hommes que de femmes, selon des chiffres rendus public en juin dernier.

En ce 1er décembre, Journée mondiale du Sida, le ministère mauricien de la Santé a rappelé que, même si le traitement est gratuit, 77% de personnes seulement sont bénéficiaires d'un traitement antirétroviral.

Les autres « craignent la stigmatisation ou sont dans le déni », selon ces autorités.

Le ministère de la santé avoue qu'il peine à recenser ces personnes atteintes du VIH/Sida pour les convaincre de se faire soigner, car elles ne restent pas longtemps au même endroit.

Le gouvernement ainsi que des ONG ont organisé plusieurs campagnes de sensibilisation pour lutter contre la discrimination des PVV, spécialement des hommes, plus nombreux.

Lire aussi:

L'objectif de l'État est d'aider les personnes vivant avec le VIH/Sida d'avoir une meilleure qualité de vie, ainsi qu'une communauté de charge virale indétectable comme préconisé par l'ONU/SIDA.

De ce fait, le ministère de la Santé a adopté une nouvelle recommandation de l'OMS depuis août dernier, celle de mettre immédiatement sous trithérapie les personnes dès qu'elles dont testées positives au virus.