L'extrême droite au pouvoir en Autriche

Sebastian Kurz, le nouveau chancelier autrichien, dirige le FPÖ, le seul parti d'extrême droite au pouvoir au sein de l'UE. Copyright de l’image AFP
Image caption Sebastian Kurz, le nouveau chancelier autrichien, dirige le FPÖ, le seul parti d'extrême droite au pouvoir au sein de l'UE.

Le nouveau gouvernement autrichien a prêté serment lundi à Vienne signant l'arrivée au pouvoir d'une coalition formée par la droite et l'extrême droite.

The Freedom Party (FPÖ) est dirigé par Sebastian Kurz qui, a 31 ans, est le plus jeune dirigeant d'Europe.

Le FPÖ est le seul parti d'extrême droite au pouvoir au sein de l'UE. La coalition affirme que l'Autriche restera dans l'UE.

A lire aussi :

Allemagne : troubles lors du congrès de l'AfD

Des militants d'extrême droite arrêtés

Bruxelles : un groupe d'extrême droite

Sebastian Kurz a été investi lors d'une cérémonie retransmise par la télévision publique par le chef de l'Etat Alexander Van der Bellen aux côtés du vice-chancelier Heinz-Christian Strache, le chef du FPÖ.

Durcir les modalités d'immigration

Le FPÖ et le Parti du peuple (ÖVP) prévoient de mettre en place des règles plus strictes pour les demandeurs d'asile.

Ces derniers devront par exemple, lorsqu'ils soumettent une demande d'asile, remettre tout l'argent dont ils disposent pour financer les coûts de services dont ils pourraient avoir besoin.

Ils devront également remettre leurs téléphones portables afin que les autorités puissent étudier leurs données, leur trajectoire vers l'Autriche et les personnes contactées.

L'immigration a représenté une préoccupation majeure pour les électeurs autrichiens.

Plusieurs milliers de personne ont manifesté près du palais présidentiel contre la participation du FPÖ au gouvernement, arborant des pancartes proclamant "les Nazis dehors" ou "Mort au fascisme".