Facebook va dédommager une Nord-Irlandaise

Copyright de l’image AFP
Image caption Facebook déclare avoir mis en place depuis mars 2017 des outils de lutte contre le "revenge porn".

Pearse McDermott, l'avocat de la jeune fille dont l'identité n'a pas été dévoilée, a évoqué un accord confidentiel passé avec Facebook qui va notamment "rembourser les frais de justice" engagés.

La jeune fille avait entamé des poursuites au civil pour réclamer des dommages et intérêts pour négligence, usage frauduleux d'informations personnelles et infraction à la loi sur la protection des données.

Ses avocats avaient comparé l'usage de ses photos personnelles dénudées à de la maltraitance.

L'affaire avait été engagée en 2014 lorsque l'adolescente âgée de 14 ans à l'époque a signalé la publication répétée sur Facebook d'une photo où elle était dénudée.

Le réseau social a échoué une première fois en septembre 2016 à faire classer le dossier, en arguant qu'il a supprimé la photo dès son signalement.

Réagissant à cette affaire judiciaire, Facebook a évoqué son engagement en faveur d'une amélioration constante de ses services et d'une écoute des usagers.

Il précise avoir mis en place depuis mars 2017 des outils de lutte contre les pratiques dites de "revenge porn", qui consistent à diffuser des clichés ou vidéos intimes de proches.

Sur le même sujet