Londres: 1,2 millions de livres pour une "Mona Lisa africaine"

nigeria,london,uk,ibo,yoruba,monalisa,africaine
Image caption « Je la considère comme la Mona Lisa africaine », dit le romancier nigérian Ben Okri, lauréat du Booker Prize, à propos de ce portrait.

Une "Mona Lisa africaine", véritable "icône" au Nigeria, s'est envolée mercredi pour 1,2 millions de livres (1,36 million d'euros) aux enchères à Londres, quatre fois son estimation la plus haute et un record pour l'artiste.

Le tableau, un portrait de la princesse Ife Adetutu Ademiluyi, surnommée "Tutu", peint en 1974 par l'artiste nigérian Ben Enwonwu, était estimé entre 200.000 et 300.000 livres (226.000 à 339.000 euros).

Perdue de vue après avoir été exposée pour la dernière fois en 1975, "Tutu" avait été retrouvée dans un appartement de Londres.

"Je la considère comme la Mona Lisa africaine", a déclaré le romancier nigérian Ben Okri, lauréat du Booker Prize. "Depuis 40 ans, c'est une peinture légendaire, tout le monde en parle, se demande où est 'Tutu'", avait-il expliqué.

Les tableaux de "Tutu" sont devenus des symboles de paix après la guerre civile au Nigeria à la fin des années 1960. "Le modèle est Yoruba et Ben Enwonwu était Ibo, donc ils étaient issus de différentes ethnies", avait expliqué Eliza Sawyer, spécialiste au département d'art africain de Bonhams. "C'était un symbole important de réconciliation".

Sur le même sujet