Theresa May exige des explications à la Russie

Selon la Première ministre britannique, la Russie a jusqu'à mardi soir pour s'expliquer. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Selon la Première ministre britannique, la Russie a jusqu'à mardi soir pour s'expliquer.

Moscou doit s'expliquer concernant l'empoisonnement d'un ex-espion russe au Royaume-Uni.

Theresa May exige des explications concernant un agent innervant fabriqué en Russie qui a été utilisé dans l'empoisonnement de l'ex-agent double russe, Sergei Skripal, et de sa fille de 33 ans.

Selon la Première ministre britannique, la Russie a jusqu'à mardi soir pour s'expliquer.

Elle a déclaré qu'il était "très probable" que la Russie soit responsable de l'attaque.

Moscou a qualifié les revendications de "non fondées".

Le Ministre russe des affaires étrangères, Sergeï Lavrov, a déclaré que l'accès à la substance qui a empoissonné l'ex-agent double, a été refusé à la Russie.

Il a ensuite ajouté que le gouvernement russe ne répondra pas à l'ultimatum tant que Moscou n'aura pas accès à cette substance.

Le Royaume-Uni cherche des soutiens

Boris Johnson, le Ministre britannique des affaires étrangères, a indiqué que le gouvernement avait discuté avec des "amis et partenaires", dont son homologue allemand, Sigmar Gabriel, et le Président français, Emmanuel Macron.

Le Secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, a déclaré que les États-Unis font "confiance à l'enquête britannique selon laquelle la Russie est probablement responsable de l'attaque ".

Le 4 mars, l'ancien agent double, Sergei Skripal, 66 ans, et sa fille, Yulia, ont été retrouvés empoisonnés sur un banc dans le centre-ville de Salisbury, dans le Wiltshire.

Ils se trouvent à l'hôpital dans un état critique mais stable.

Lire plus