Philip Roth, géant de littérature américaine, est mort

Obama and Philip Roth Copyright de l’image Getty Images

L'écrivain américain Philip Roth, qui avait obtenu de multiples récompenses dont le Pulitzer et le National Book Award, est mort mardi à 85 ans.

Auteur d'une trentaine d'ouvrages, l'écrivain avait souvent été cité pour un Nobel qu'il n'a toutefois jamais obtenu.

Ses œuvres comprennent "Pastorale américaine", "Goodbye Colombus", "J'ai épousé un communiste", "Portnoy et son complexe" et "Le Théâtre de Sabbath".

A lire aussi :

Décès de l'universitaire Lilyan Kesteloot

Décès de l'écrivain Yambo Ouologuem

Selon plusieurs sources dont le New York Times, l'écrivain est mort d'une insuffisance cardiaque congestive.

Un auteur admiré et controversé

Philip Roth a rencontré le succès avec son recueil de nouvelles, "Goodbye Columbus", publié en 1959

Une dizaine d'années plus tard, son roman sexuellement explicite "Portnoy et son complexe" l'a rendu célèbre aux États-Unis

Observateur lucide de la société américaine et de ses travers, Philip Roth, a su placer la question de l'identité au centre de son œuvre

Ses œuvres oscillent souvent entre récits provocateurs des mœurs de la petite bourgeoisie américaine, satires politiques et réflexions sur le poids de l'histoire et de l'héritage, et entre autobiographie et fiction

Bio express :

  • Petit-fils d'immigrés juifs d'Europe de l'Est, Philip Roth est né le 19 mars 1933 à Newark aux Etats-Unis.
  • L'écrivain américain a rencontré le succès avec son premier livre, "Goodbye, Colombus", un recueil de nouvelles qui a obtenu le National Book Award, l'une des distinctions littéraires les plus prestigieuses des Etats-Unis.
  • Il est l'auteur d'une trentaine de livres.
  • Il est mort le 22 mai 2018 à Manhattan (New York), à l'âge de 85 ans.
  • Paru en 2010, l'auteur avait annoncé que "Némésis" serait son 31ème et dernier roman.

Sur le même sujet