Aquarius: Macron dénonce "le cynisme" de l'Italie

Le chef de l'Etat français Emmanuel Macron a qualifié de "cynique et irresponsable" l'attitude de l'Italie qui a refusé d'accueillir un bateau de migrants, selon Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Emmanuel Macron à paris en 2017

Emmanuel Macron a également salué "le geste humanitaire" de l'Espagne.

Dès lundi, de nombreux parlementaires et militants des droits de l'homme ont dénoncé le silence des autorités françaises, suite au refus de l'Italie d'accueillir le bateau de sauvetage de migrants.

Le chef de l'Etat français a précisé que " si le navire s'était retrouvé près des côtes françaises, il aurait pu accoster en France en vertu du droit européen".

Lire aussi: Madrid accepte d'accueillir un bateau de migrants bloqué par Rome

Que dit le droit européen?

Selon le droit maritime international, "en cas de détresse c'est la côte la plus proche qui assume la responsabilité de l'accueil".

Face à l'afflux des migrants, les Etats de l'Union européenne se sont rejetés la responsabilité de la gestion des migrants.

En 2016, ils avaient échoué à installer des quotas de répartition des migrants.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les migrants secourus en méditérranée

Le bras de fer qui s'est instauré entre l'Italie et Malte pour l'accueil de l'Aquarius, a relancé le débat sur la politique migratoire commune des pays membres de l'Union européenne.

Pourquoi la France n'a pas proposé d'accueillir l'Aquarius ?

A cette question, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a indiqué qu'il s'agit d'un cas de droit international.

Malgré la décision de l'Espagne d'accueillir l'Aquarium, les 629 migrants à bord de l'aquarium sont toujours bloqués en mer.

Ce mardi, la porte-parole de l'Ong SOS Méditerranée Laura Garel, cité par l'AFP a déclaré "On n'a pas encore d'information sur l'heure du départ".

Le ministre italien de l'intérieur Matteo Salvini a refusé lundi matin que l'Aquarius, un navire de sauvetage transportant 629 personnes, dont 123 mineurs accoste sur les côtes italiennes.

Lire aussi:Migrants: trois personnes arrêtées au Sénégal

Cette décision du Ministre de l'Intérieur intervient quelques jours après les élections législatives et la victoire des partis d'extrême droite.

Ils avaient battu campagne en faveur d'un durcissement de la politique anti-migratoire.

L'Espagne s'est proposé d'accueillir l'Aquarius via les ports espagnol de Barcelone et de Valence.

Lire plus