Migrants : poursuites judiciaires interrompues aux Etats-Unis

US Immigration

Crédit photo, Getty Images

Un chef de la sécurité des frontières des États-Unis dit avoir temporairement interrompu les poursuites criminelles contre les migrants qui entrent illégalement dans le pays avec des enfants.

Kevin McAleenan, commissaire aux douanes et à la protection des frontières (CBP), a déclaré aux journalistes au Texas que les poursuites judiciaires ont été suspendues la semaine dernière.

Il a déclaré que cela faisait suite à un ordre donné la semaine dernière par le président Donald Trump appelant à la fin des séparations familiales des migrants.

M. Trump avait suggéré que les familles seraient plutôt détenues ensemble.

Le président républicain s'est incliné devant la pression publique mercredi dernier, signant son ordre exécutif pour "garder les familles unies" dans les centres de détentions de migrants.

M. McAleenan a soutenu que les tactiques de "tolérance zéro" de l'administration Trump étaient toujours en vigueur.

Des familles séparées dans l'attente

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Plus de 239 enfants de migrants qui ont été séparés de leurs parents et de leurs proches à la frontière entre les États-Unis et le Mexique sont pris en charge par les Cayuga Centers à New York

  • Plus de 2 000 enfants envoyés depuis le mois dernier dans des cellules de détention, des entrepôts convertis, des tentes ou des familles d'accueil aux États-Unis sont toujours dans l'attente de retrouver leur parents.
  • L'Union américaine des libertés civiles (ACLU) a demandé lundi à, une injonction du tribunal fédéral de San Diego, en Californie, pour empêcher l'administration de séparer les parents sans-papiers de leurs enfants.
  • Les documents judiciaires déposés par l'ACLU contenaient de nombreux témoignages de parents incapables de localiser ou de communiquer avec leurs enfants après qu'ils aient été séparés par des agents des douanes.