Une Saoudienne jugée pour une embrassade

Il est reproché à la prévenue d'avoir bondi sur scène pour étreindre Majid al-Mouhandis (en photo), un chanteur irakien très populaire dans le Golfe. Copyright de l’image AFP/Getty Images
Image caption Il est reproché à la prévenue d'avoir bondi sur scène pour étreindre Majid al-Mouhandis (en photo), un chanteur irakien très populaire dans le Golfe.

Une femme risque d'être poursuivie pour "harcèlement sexuel" en Arabie Saoudite pour avoir voulu prendre dans ses bras un chanteur pop irakien.

La femme, dont l'identité n'a pas été révélée par la police, était vêtue d'un niqab. Elle a bondi sur scène pour étreindre le chanteur irakien Majid al-Mouhandis, dont les chansons d'amour sont très populaires dans le Golfe.

Selon la police saoudienne, la femme a été arrêtée après le concert qui a eu lieu vendredi soir. Elle est accusée de "harcèlement sexuel".

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrait la femme se précipitant sur la scène vers la pop star, qui a essayé de s'écarter avant d'être rapidement éloignée par la sécurité.

LIRE AUSSI :

Harcèlement sexuel en Tunisie: entre peur et tabou

Arabie Saoudite : un salon auto pour femmes

Selon la presse saoudienne, la scène s'est déroulée à Taëf, dans l'ouest du pays, quand les amis de la femme l'ont mise au défi d'embrasser l'artiste.

Elle risque deux ans de prison et une amende pouvant aller jusqu'à 100.000 riyals, environ 26.665 dollars US ou 22.790 euros.

L'Arabie Saoudite a adopté en mai dernier une nouvelle loi sur le harcèlement. Cette loi est surtout dirigée contre ceux qui s'en prennent aux femmes au volant.

L'interdiction faite aux femmes de conduire a été levée le 24 juin. Cette mesure fait partie des réformes menées par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Il autorise ses compatriotes à organiser des concerts de musique en présence des femmes.

Sur le même sujet