Brexit : rejet de l'accord et après ?

Theresa May Copyright de l’image Getty Images
Image caption La Première ministre britannique Theresa May quitte le 10 Downing Street à Londres, le 16 janvier 2019, avant les questions des députés, suivies d'un débat et d'un vote pour dissoudre le gouvernement.

Theresa May a échoué, les députés ont voté à une très large majorité contre l'accord sur le Brexit.

Après avoir négocié plus d'un an avec Bruxelles, la Première ministre britannique a vu le texte largement rejeté par la Chambre des communes, par 432 voix contre 202.

Suite a cet échec, le leader travailliste Jeremy Corbyn a déjà appelé à un vote de défiance contre le gouvernement.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le travailliste Jeremy Corbyn a déjà appelé à un vote de défiance contre le gouvernement.

En vertu de la loi de 2011 sur les parlements à durée déterminée, les élections générales au Royaume-Uni ne sont censées avoir lieu que tous les cinq ans.

La prochaine doit normalement avoir lieu en 2022.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le rejet par le parlement britannique de l'accord du gouvernement sur le Brexit fait la une de la presse britannique du 16 janvier 2019

Mais une motion de défiance permet aux députés de décider s'ils veulent conserver le gouvernement tel qu'il est ou le dissoudre. Dans ce cas, de nouvelle élections seraient organisées.

La motion doit être énoncée en ces termes : "La Chambre n'a aucune confiance dans le gouvernement de Sa Majesté".

Le vote aura lieu mercredi 16 janvier, à 19h00 GMT.

Media playback is unsupported on your device
Brexit: pourquoi est-il si difficile de s’entendre ?