Le café menacé d’extinction, selon les experts

Nous consommons seulement deux espèces de café sur la centaine recensée dans le monde. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Nous consommons seulement deux espèces de café sur la centaine recensée dans le monde.

L'étude la plus exhaustive sur les risques de disparition des espèces montre que 60 % des 124 espèces connues sont en voie d'extinction.

Nous ne consommons que deux des 124 espèces de café qui existent dans le monde, mais nous devons les protéger toutes, selon les scientifiques.

Ils estiment que ce chiffre est "inquiétant", car le café sauvage est essentiel à la survie de la culture mondiale du café.

Environ une plante sur cinq dans le monde est menacée d'extinction, et le chiffre de 60 % est "extrêmement élevé".

Lire aussi:

A qui profite le café ?

"Sans les espèces sauvages, nous n'aurions pas autant de café à boire dans le monde aujourd'hui. L'histoire de la culture du café montre que nous avons utilisé des espèces sauvages pour rendre la culture du café durable", souligne Dr Aaron Davis, des "Royal Botanic Gardens" (les jardins botaniques londoniens).

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'arabica est originaire des hautes terres d'Éthiopie.

Selon une étude publiée par la revue "Science Advances", les mesures de conservation sont "inadéquates" pour les espèces de cafés sauvages...

Cette étude révèle que 75 espèces de café sauvage sont menacées d'extinction, 35 ne sont pas menacées et on en sait trop peu sur les 14 autres pour porter un jugement.

En outre, il a été constaté que 28 % des espèces de café sauvage poussent en dehors des zones protégées, et que seulement la moitié environ est conservée dans des banques de semences.

Media playback is unsupported on your device
Le café, un phénomène de consommation mondiale

Une autre étude publiée par "Global Change Biology" montre que l'arabica sauvage, l'un des cafés les plus appréciés dans le monde, peut être classé officiellement parmi les espèces en voie de disparition. Menacé par le réchauffement climatique, il fait partie d'une "liste rouge" établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature. Selon les recherches, l'arabica sauvage devrait diminuer de 50 % ou plus d'ici à 2088, à cause du seul changement climatique.

L'arabica sauvage est utilisé pour la production de graines destinées la culture du café. Il pousse dans les forêts pluviales des hautes terres d'Ethiopie, son pays d'origine.

"Etant donné l'importance de l'arabica pour l'Ethiopie et le monde, nous devons faire tout ce qu'il faut pour comprendre les risques" de disparition, a dit Dr Tadesse Woldemariam Gole, responsable du Forum pour les forêts de caféiers éthiopiens, à Addis-Abeba.

Qu'est-ce que le café sauvage et pourquoi en avons-nous besoin ?

Beaucoup de consommateurs de café ignorent que nous n'utilisons que les grains de deux espèces - l'arabica et le robusta - pour les milliers de mélanges de café en vente.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le café est disponible en plusieurs mélanges, mais la boisson dépend de deux espèces.

Il y a 122 espèces de café, en plus de ces deux-là, que l'on trouve dans la nature.

Beaucoup de ces cafés sauvages n'ont pas bon goût, mais ils peuvent contenir des gènes qu'il est possible d'exploiter pour faciliter la survie des plantes, malgré le réchauffement climatique et les maladies qui attaquent les caféiers.

À plus long terme, nous devrons faire appel aux espèces sauvages pour sauvegarder l'avenir de la culture du café dans le monde, affirment les chercheurs.

"Nous ferons appel à ces ressources sauvages à maintes reprises", a déclaré le Dr Aaron Davis.

Commentpeut-on comparer le café aux autres plantes en termes de risques d'extinction ?

Au niveau mondial, environ une plante sur cinq est menacée d'extinction, contre 60 % pour le café. A titre de comparaison, environ la moitié des espèces de thé sauvage et de mangue est menacée d'extinction, 6 % des noisettes et 9 % des pistaches.

Où trouve-t-on du café sauvage ?

Le café sauvage pousse le plus souvent dans les forêts reculées d'Afrique et sur l'île de Madagascar. Au-delà de l'Afrique, le café sauvage se trouve dans d'autres climats tropicaux, notamment en Inde, au Sri Lanka et en Australie.

Quels types de café buvons-nous ?

Le commerce mondial du café repose sur deux espèces - l'arabica et le robusta (coffea canephora).

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une plantation de caféier en Colombie

Une troisième espèce, le liberica (coffea liberica), est cultivée dans le monde entier, mais elle est rarement utilisée comme boisson.

Les plantes sauvages, qu'est-ce que c'est?

Les plantes sauvages sont des plantes génétiquement apparentées aux plantes cultivées par l'homme. Elles continuent d'évoluer à l'état sauvage et peuvent être croisées avec des cultures domestiquées.

Elles sont utilisées pour améliorer les rendements et la qualité nutritionnelle des cultures, depuis l'aube de l'agriculture.

Que demandent les scientifiques ?

Ils disent que nous devons comprendre les risques pour la culture du café et nous assurer d'avoir les ressources en place pour parer aux risques d'extinction des espèces.

Les caféiers, comme beaucoup de plantes tropicales, ont des graines qui ne survivent pas au processus de lyophilisation utilisé dans les banques de semences conventionnelles - 45% des espèces de café n'ont pas été "sauvegardées" en dehors de la nature.

Eimear Nic Lughadha, des "Royal Botanic Gardens", déclare que c'est la première fois qu'une "liste rouge" est dressée par l'Union mondiale pour la conservation de la nature pour déterminer le risque d'extinction du café dans le monde. Selon elle, le risque de disparition des espèces - 60 % - est "extrêmement élevé".

Media playback is unsupported on your device
Au pays du thé, une "guerre" pour le café

"Nous espérons que ces nouvelles données mettront en évidence les espèces à privilégier pour assurer la durabilité du secteur de la production de café, afin que des mesures appropriées puissent être prises pour sauvegarder ces espèces", ajoute-t-elle.