Gilets jaunes : retour de la violence dans les rues de Paris

Gilets jaunes Copyright de l’image AFP
Image caption Un incendie sur les Champs-Elysées à Paris lors des manifestations de samedi

Des manifestants ont saccagé et pillé des boutiques à Paris lors des manifestations des gilets jaunes ce week-end.

Le mouvement des gilets jaunes qui a commencé il y a quatre mois en France continue de dominer l'actualité du pays.

Les manifestations, au début pacifique, virent de plus en plus à l'affrontement entre forces de l'ordre et des individus qui en marge des marches occasionnent des casses.

La police a utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Plus de 120 personnes ont été arrêtées selon plusieurs médias français.

Les protestations des gilets jaunes ont commencé au sujet de l'augmentation des taxes sur les carburants, mais elles se sont transformées depuis en une révolte plus large contre l'élite française.

A lire aussi

Une nouvelle journée de heurts des "gilets jaunes"

Macron ouvre un "grand débat national" en France

Grève des transports en France

Copyright de l’image AFP/Getty Images
Image caption Le restaurant haut de gamme Fouquet a été incendié

Selon la police, environ 10.000 personnes ont pris part à la manifestation de samedi dans la capitale française, ce qui représente une nette augmentation par rapport aux manifestations similaires de ces dernières semaines.

Selon le ministère de l'Intérieur, quelque 32.300 personnes au total sont descendues dans les rues de toute la France.

Cependant, selon la police, 36.000 personnes ont participé pacifiquement à une marche séparée contre le changement climatique dans une autre partie de Paris.

Quelles sont les dernières nouvelles de Paris ?

Les manifestants ont jeté des pavés sur la police au monument aux morts de l'Arc de Triomphe.

En plus de l'augmentation du nombre de manifestants samedi, il y a eu un retour en force de la violence qui caractérisait les premières manifestations.

Media playback is unsupported on your device
Emmanuel Macron ne cède pas face aux "gilets jaunes"

Des émeutiers ont incendié une boutique de sacs à main de luxe et vandalisé un restaurant haut de gamme (Fouquet) sur la célèbre avenue des Champs-Élysées.

Les émeutiers ont également mis le feu au luxueux magasin de sacs à main Longchamp.

Des feux ont été allumés dans les rues, avec au moins une voiture et une succursale d'une banque incendiées.

La banque était située au rez-de-chaussée d'un immeuble d'appartements, qui était englouti par les flammes.

Copyright de l’image Reuters
Image caption Plus de 120 personnes ont été arrêtées à Paris

Les pompiers ont évacué les résidents et éteint l'incendie. Onze personnes, dont deux pompiers, ont été légèrement blessées relaie l'AFP.

Comment les politiciens français ont-ils réagi ?

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a déclaré que plus de 1.400 policiers avaient été mobilisés.

M. Castaner a déclaré qu'il avait donné l'ordre à la police de répondre aux "attaques inacceptables avec la plus grande fermeté".

En milieu d'après-midi, 129 personnes ont été arrêtées, selon l'AFP.

En janvier, le gouvernement a ordonné à la police de réprimer la violence lors des manifestations, ce qui a donné lieu à des plaintes pour brutalités policières.

Copyright de l’image AFP
Image caption Des manifestants lancent des pavés sur la police lors d'affrontements près de l'Arc de Triomphe

Sur le même sujet