Sept raisons de croire que le monde est conçu sans les femmes

Des officiers féminins photographiés en 2017 lors de la célébration de "Women in Military Service for America", l'entrée des femmes dans le service militaire américain. Copyright de l’image THE WASHINGTON POST VIA GETTY IMAGES
Image caption Des femmes officiers militaires photographiées lors de la célébration en 2017 de "Women in Military Service for America", l'entrée des femmes dans le service militaire américain.

C'est comme si le monde était conçu en faveur des hommes. Voici quelques exemples - des équipements militaires aux Smartphones - qui le feraient croire.

Un voyage prévu dans l'espace pour une équipe entièrement féminine de la NASA a été annulé parce que les équipements prévus étaient conçus de manière inadéquate pour les femmes.

L'annulation du voyage spatial 100 % féminin a suscité un vif débat sur la façon dont les femmes vivent dans un monde conçu en faveur des hommes.

Lire aussi :

Les hommes naviguent mieux que les femmes

France : égalité femme-homme, une "grande cause" pour Macron

Caroline Criado Perez, journaliste et auteure du livre "Invisible Women : Exposing Data Bias in a World Designed for Men", a commencé à faire des recherches sur les préjugés sexistes après avoir découvert que les données médicales relatives aux crises cardiaques étaient fondées sur des symptômes uniquement masculins.

Elle pense que les couacs comme celui à l'origine de l'annulation du voyage spatial 100 % féminin sont monnaie courante.

Il peut s'agir de gilets de police qui ne tiennent pas compte des seins, de lunettes de sécurité trop grandes pour les visages féminins ou de bottes inadaptées aux pieds des femmes, entre autres, selon Mme Criado Perez.

Voici sept raisons de croire que le monde n'est pas conçu pour les femmes.

Copyright de l’image NASA
Image caption Deux femmes de l'équipe américaine, Christina Koch (au centre) et Anne McClain (à droite), dans leur combinaison spatiale

1. Combinaisons spatiales

La NASA était dans l'obligation d'annuler le voyage spatial avec un équipage entièrement féminin.

Le personnel de l'agence spatiale s'est rendu compte, à la dernière minute, que la combinaison prévue pour Anne McClain, l'une des aéronautes, était inadaptée à son corps.

Et il aurait fallu des heures afin de rendre la tunique de Mme McClain aux normes.

2. Équipements militaires

En 2016, l'armée américaine a commencé à recruter des femmes pour la constitution d'unités de combat qui étaient jusque-là réservées aux hommes.

Mais les responsables militaires ont constaté qu'une bonne partie des équipements - chaussures et casques - était conçue seulement pour les hommes.

D'autres équipements adaptés aux femmes ont par la suite été fabriqués.

Copyright de l’image David Turnley via Getty Images
Image caption Une femme soldat dans un champ en 1994.

La députée démocrate Niki Tsongas avait alors dénoncé les désavantages "alarmants" pour les femmes, dont l'incapacité à utiliser correctement une arme.

Des femmes ont confié au site d'information américain, Buzzfeed News, que pendant leur service militaire, elles étaient obligées d'adapter leur gilet pare-balles, qui n'était pas conçu selon leur taille.

Le général Joseph Dunford, l'un des responsables militaires américains, a promis d'accélérer le processus d'adaptation des équipements destinés aux femmes dans l'armée.

"Les femmes ont fait l'Irak et l'Afghanistan (…) avec des équipements conçus pour les hommes", constate Alex Elias, spécialiste des femmes dans l'armée.

Le personnel féminin de l'armée américaine a longtemps porté des vêtements dangereusement inappropriés.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, on ne s'attendait pas à ce que les femmes occupent certains postes, raison pour laquelle les militaires n'ont pas réussi à adapter les uniformes au corps féminin, selon Alex Elias.

Copyright de l’image Andy Cross via Getty Images
Image caption Les mannequins utilisés pour la simulation d'une collision - ici au Salon de l'auto de Denver (États-Unis) - sont presque conçus uniquement pour les femmes.

3. Mannequins d'accident de voiture

Pour les simulations d'accident, les outils nécessaires ont été testés sans qu'on ait pensé aux femmes. Pendant des décennies, les mannequins ont été testés sur le corps masculin seulement.

Selon une étude réalisée en 2011 par l'Université de Virginie, les conductrices impliquées dans des accidents avaient 47 % plus de risques de blessures graves que leurs homologues masculins. Elles avaient 71 % plus de risques de blessures légères que les hommes, indique la même étude.

Selon Caroline Criado Perez, le mannequin féminin utilisé pour ces simulations n'est souvent qu'une version réduite du mannequin masculin, qui ne fournit pas d'informations précises sur la façon dont un accident affecte une femme.

C'est la même chose dans l'Union européenne où, "sur les cinq tests réglementaires qui existent, un seul spécifie que vous devez utiliser un mannequin [féminin], et vous l'avez sur le siège passager", souligne-t-elle.

Lire aussi :

La taille des doigts détermine l'orientation sexuelle

Comment les tâches domestiques ont transformé un homme violent

L'industrie est consciente qu'elle doit aborder la question des femmes, mais "elle ne l'a pas fait d'une manière raisonnable", déplore Caroline Criado Perez.

4. Smartphones

Un certain nombre de caractéristiques ont fait dire à certaines femmes que les Smartphones ont été conçus uniquement pour les hommes.

Les mains des femmes sont en moyenne d'un pouce plus petites que celles des hommes, ce qui peut rendre l'utilisation de plus en plus problématique.

Envoyer des SMS d'une seule main sur un IPhone de 4,7 pouces (12 cm) ou plus gros peut être difficile, voire impossible, pour de nombreuses femmes (et certains hommes de petite taille).

Copyright de l’image Getty Images

Caroline Criado Perez estime que certaines applications sont involontairement conçues en défaveur des femmes.

En 2016, Apple a réglé un problème qui a poussé l'application informatique Siri à envoyer des demandes d'avortement dans des... centres d'adoption - cinq ans après que la question a été soulevée.

Caroline Criado Perez pense que "ce n'est pas une conspiration" des designers des Smartphones contre les femmes, mais une erreur de conception.

5. Tenues de sport

Lorsque la superstar américaine de basket-ball, Stephen Curry, a conçu l'an dernier, une nouvelle ligne de chaussures pour enfants, seules les tailles pour garçons étaient disponibles.

Une fille de neuf ans du nom de Riley a fini par écrire une lettre à M. Curry, lui demandant pourquoi il avait agi ainsi.

"Je sais que vous soutenez les athlètes féminines parce que vous avez deux filles. J'espère que vous pourrez travailler (…) pour changer ça parce que les filles veulent aussi faire du rock avec les Curry 5's (le nom de la marque de chaussures)", a écrit la fille.

M. Curry l'a remerciée et lui a expliqué que les plus petites tailles étaient toutes étiquetées "garçons" sur le site Web.

Lire aussi :

Les libertés à la poubelle : La serpillière

Voici ce qu’il faut pour plaire aux femmes

En mars 2019, les garçons avaient encore plus d'options vestimentaires dans la ligne de chaussures Under Armor Curry. Mais les chaussures sont désormais disponibles pour les deux sexes.

6. Matériel scientifique

La biologiste Jessica Mounts, directrice exécutive de la "Kansas Alliance for Wetlands and Streams", a déclaré à Chris Bell de la BBC que la plupart des équipements scientifiques qu'elle a utilisés étaient conçus pour les hommes.

"Les problèmes causés ne sont pas simplement un ennui. (…) Les vêtements sont trop amples (…). Des bottes trop grandes ! Ça veut dire qu'on peut trébucher et tomber", déplore Jessica Mounts.

Les équipements "conçus pour les femmes" coûtent souvent plus cher, "avec des poches plus petites et encore mal adaptées", constate-t-elle.

Copyright de l’image The Washington Post via Getty Images

7. Espace bureaux

Ces défauts de conception concernent aussi l'environnement de certains endroits, qui peuvent être biaisés en faveur des hommes.

La norme en matière de température de bureau aux États-Unis a été mise au point dans les années 1960, à partir du taux métabolique d'un homme moyen âgé de 40 ans et pesant 70 kg.

L'an dernier, l'actrice de "Sex and the City", Cynthia Nixon, a fait la une des journaux peu avant un débat avec le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, lorsque ses exigences en matière de température ont été qualifiées de "sexistes".

Et la température est d'autant plus importante qu'il est difficile de se sentir membre d'une équipe quand on est placé dans un environnement physique inhospitalier", souligne l'historienne Shirley Wajda.

Lire aussi :

Crise cardiaque : vers l'égalité hommes-femmes

Journée internationale de la femme 2019 : Diriez-vous cela à un homme ?

Les chaises de bureau en filet semblent augmenter la fraîcheur, tandis que d'autres, comme les chaises à hauteur de tabouret de bar, peuvent être inconfortables pour les femmes en robe ou en jupe.

Selon Mme Wajda, "les tendances à la standardisation", pour des raisons d'efficacité, conduisent à une logique du genre "une taille pour tout le monde".

Caroline Criado Perez se réjouit de la prise de conscience accrue de ces questions. Le design inadapté de certains équipements laisse "penser qu'il y a quelque chose qui ne va pas chez elles", ou "qu'elles sont trop petites", déplore la journaliste, ajoutant : "C'est qu'on n'a rien construit pour les femmes."