Grande-Bretagne : décès de l'auteure du "Tigre qui s'invita pour le thé"

L'auteure du livre pour enfants ""Le Tigre qui s'invita pour le thé" (1968) est décédée à l'âge de 95 ans. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Judith Kerr est décédée à l'âge de 95 ans.

Judith Kerr, l'auteure du célèbre livre pour enfant "Le Tigre qui s'invita pour le thé" (1968), avait fui l'Allemagne nazie avec ses parents, à l'âge de 9 ans.

L'écrivaine britannique est décédée mercredi des suites d'une courte maladie, à l'âge de 95 ans, a annoncé jeudi son éditeur son éditeur, HarperCollins.

"C'était une artiste et une conteuse extrêmement talentueuse, qui nous a laissé une œuvre extraordinaire", a déclaré Charlie Redmayne, le PDG de HarperCollins.

Née en Allemagne le 14 juin 1923 dans une famille juive, Judith Kerr était contrainte de quitter sa ville natale de Berlin dans des conditions dramatiques.

Lire aussi:

Bob Dylan, prix Nobel de littérature

Philip Roth, géant de littérature américaine, est mort

Décès de l'universitaire Lilyan Kesteloot

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Judith est l'auteure de plusieurs livres à succès.

Une alerte salvatrice

Alfred Kerr, son père, critique de théâtre et dramaturge opposé au nazisme, a été contraint de fuir sa patrie en 1933 après une alerte donnée par un coup de fil anonyme.

L'auteur de l'appel, un policier, lui avait annoncé qu'il devait immédiatement quitter le pays, car son passeport allait être confisqué.

Selon Judith Kerr, malgré sa grippe, son père avait décidé de monter sur le premier train pour la Suisse pour échapper à la Gestapo.

Quelques jours plus tard, un jour seulement avant l'arrivée au pouvoir des Nazis, il sera rejoint par sa femme et leurs deux enfants.

Judith Kerr raconte l'histoire de cette fuite dans son roman intitulé "Quand Hitler s'empara du lapin rose".

Ce livre historique à succès figure depuis plusieurs années au programme des écoles allemandes.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Judith Kerr a fui l'Allemagne avec ses parents à l'âge de 9 ans.

"Les Allemands, dit-elle, n'avaient pas réussi à parler du passé à leurs enfants", jusqu'à l'époque de la publication du livre. Ce qui a conduit à son succès.

Pour lui rendre hommage, Berlin a baptisé une école primaire non loin du quartier de Grunewald, où vivait la famille Kerr.

Une autre école porte le nom de Judith Kerr dans le sud de Londres.

Le livre "Le Tigre qui s'invita pour le thé" a été vendu à plus de 5 millions d'exemplaires.

Judith Kerr a publié son dernier livre, "Mummy Time", l'an dernier, aux éditions HarperCollins.

Sa maison d'édition va publier en juin, à titre posthume, un ouvrage pour enfant, "The Curse of the School Rabbit" (La Malédiction du Lapin de l'Ecole).

Mme Kerr a été enseignante et scénariste à la BBC.