Affaire Huawei : Pékin décide de créer une liste noire d'entreprises étrangères

Porte de la rue Qianmen à Pékin, en 2002, Chine. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Porte de la rue Qianmen à Pékin, en 2002, Chine.

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis a atteint un autre palier avec la sortie vendredi par Pékin d'une liste noire d'entreprises étrangères "non fiables".

C'est la nouvelle arme de guerre utilisée par la Chine pour répondre à l'offensive américaine contre Huawei.

Le ministère chinois du commerce a annoncé vendredi qu'il va placer sur "une liste d'entités non fiables toutes les entreprises, organisations et particuliers étrangers qui n'obéissent pas aux règles du marché".

Lire aussi:

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine profite-t-elle au Vietnam ?

Pourquoi le bras de fer entre Huawei et Google inquiète l'Afrique

L'UA dément être espionnée par la Chine

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Vue du China World Trade Center de nuit à Pékin, en 2002, Chine.

La riposte de Pékin

Il en sera de même pour celles "qui s'éloignent de l'esprit d'un contrat qui imposent des embargos ou cessent d'approvisionner des entreprises chinoises pour des motifs non commerciaux et nuisent gravement à leurs intérêts et droits légitimes".

"Cette décision de la Chine de créer une liste noire d'entreprises - non fiables- est une réponse à la liste américaine (d'entreprises suspectes visant Huawei) ", selon l'économiste Rajiv Biswas, interrogé par l'AFP.

L'analyste estime que cette décision est aussi une manière de démontrer que "la Chine peut cibler les entreprises américaines".

Les filiales et succursales de sociétés américaines situées hors de Chine pourraient également être visées par cette mesure, selon Rajiv Biswas.

D'ailleurs, Pékin va imposer à partir de samedi en Chine de nouvelles surtaxes sur des produits américains, en représailles aux hausses de droits de douane annoncées par Donald Trump début mai sur des produits chinois.

Lire également:

Google bloque l'utilisation d'Android à Huawei

En Chine, la croissance annuelle la plus lente depuis 1990

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La porte de l'Harmonie Suprême de la Cité Interdite à Pékin, en 1999, Chine.

Fâcheuses conséquences

Les analystes financiers sont d'avis que cette nouvelle décision cible notamment les produits cosmétiques, les articles de cuisine ou de sport, mais aussi les pianos, les préservatifs ou encore les jouets.

Ces produits seront taxés à hauteur de 25%.

Par conséquent, une forte chute des commandes à l'exportation a été observée, selon cet indice officiel des directeurs d'achats.

Pékin a aussi annoncé au cours de la semaine en cours son intention de réduire ses exportations de terres rares, indispensables à de nombreuses industries de pointe aux Etats-Unis (dont l'armement).

Ce qui pourrait constituer un atout pour la Chine dans les négociations commerciales puisque Pékin fournit à Washington 80% de ses terres rares.

Regarder:

Media playback is unsupported on your device
La Chine et les Etats-Unis s'enfoncent dans la guerre commerciale