Emploi : cinq habitudes qui retardent la carrière des femmes

femme qui travaille dans un usine. Copyright de l’image Getty Images

Il faudra 202 ans pour combler l'écart entre hommes et femmes en matière d'opportunités économiques dans le monde, selon les prévisions faites en 2018 par le Forum économique mondial.

Et ce, malgré les nombreuses études qui soulignent les avantages commerciaux d'une plus grande diversité sur le lieu de travail.

Lire aussi :

Sexisme: un PDG sud africain limogé

Serena Williams contre l’inégalité salariale

Voici donc cinq conseils utiles de la coach en leadership Sally Helgesen pour aider les femmes à progresser dans leur carrière :

1. Mettez en avant vos propres réalisations

S'attendre à ce que les autres remarquent et récompensent spontanément votre contribution est irréaliste, dit Helgesen.

Et pourtant, elle affirme avoir rencontré des gens qui ne parlent tout simplement pas de leurs propres réalisations. Et ils offrent normalement deux types d'explications.

Copyright de l’image Getty Images

Le premier est du genre "Je pense que si je fais du bon travail, les gens devraient le remarquer", dit Helgesen.

L'autre, c'est: "Si je dois agir comme ce crétin odieux pour me faire remarquer, je préfère ne pas me faire remarquer."

Helgesen dit que ce genre de raisonnement vous laisse sans options favorables.

Alors, comment changer ça ?

"Identifier un de vos points forts. Par exemple, 'Je pense que mon patron ne comprend pas vraiment à quel point je suis bien connecté dans cette organisation. Donc, une fois par semaine, je vais lui envoyer un email qui résume les principales personnes à qui j'ai parlé cette semaine-là'".

Helgesen dit que c'est une technique remarquablement efficace pour les femmes.

Lire aussi :

Les femmes journalistes harcelées en Somalie

Les célibataires nigérianes peinent à trouver une maison

2. Apprenez à dire "non"

Ce qui peut être une approche vraiment utile au début de votre carrière peut vous bloquer lorsque vous cherchez à monter dans la hiérarchie, avertit la coach en leadership.

Copyright de l’image Getty Images

Si vous cherchez toujours à plaire, vous aurez du mal à demander des comptes aux autres ou à savoir dire "non" et vous finirez par laisser les gens en profiter, ne pas respecter vos propres limites et perdre beaucoup de temps.

Alors comment y remédier ? Helgesen dit qu'il faut commencer par un petit pas : affirmer ses limites.

Lire aussi :

Profession : écailleuses de poissons

L'inquiétude des casseuses de pierres en RDC

"Dites-vous pour le moment 'je suis débordée'. Donc le mois prochain, quand les gens vous demanderont de rejoindre un nouveau groupe de travail ou autre chose, il faudra y réfléchir très sérieusement avant de dire oui. Et réfléchir à ce que ça pourrait vous apporter : Est-ce vraiment dans votre intérêt ?"

3. Perfectionnisme contre prise de risque

"L'un des grands problèmes avec le fait d'être perfectionniste, c'est que vous aurez du mal à déléguer du travail à d'autres personnes", dit Helgesen.

"J'entends souvent les gens dire : "Oh, c'est plus facile si je le fais moi-même", et il y a un moyen relativement simple de s'y attaquer.

Copyright de l’image Google

"Identifiez une personne à qui vous allez déléguer", suggère Helgesen. "Donnez-lui l'occasion de faire ses preuves, faites-lui un retour sur son travail, mais ne restez pas aux manettes. Prenez ce risque."

Si cela vous met mal à l'aise, pensez à ceci : des études ont montré que dans les organisations, les femmes ont tendance à être récompensées pour leur précision et leur justesse, alors que les hommes ont tendance à être récompensés pour leur prise de risque et leur audace.

Helgesen suggère que le fait d'apprendre à prendre des risques et à s'éloigner du perfectionnisme est la clé qu'il faut pour pousser sa carrière de l'avant.

Lire aussi :

"Comment j'ai convaincu des pères de porter leurs bébés au dos"

"Sans femme, on n'a que la moitié de ce qu'on veut"

4. Lâcher prise suite aux erreurs

Copyright de l’image Getty Images

Les femmes ont tendance à s'attarder sur leurs erreurs beaucoup plus souvent que les hommes - et cela peut vraiment les bloquer, dit Helgesen. "C'est une forme de culpabilité", souligne-t-elle.

Au lieu de cela, elle suggère d'être compréhensive avec soi-même. Dites-vous que vous êtes humain comme tout le monde, et passez à autre chose.

Lire aussi :

Pourquoi tant d'hommes incompétents deviennent-ils des leaders ?

Comment réussir votre entretien d'embauche à tous les coups?

5. Arrêtez de vous minimiser

Tant dans leur apparence physique que dans leur choix des mots, les femmes ont tendance à se minimiser, constate Helgesen.

S'excuser, en utilisant des phrases comme "Auriez-vous une petite minute ?" et en ne se tenant pas debout avec autorité comme si elles n'étaient pas légitimes là où elles se trouvent - ce sont là des traits de caractère que les femmes affichent couramment.

"Si vous essayez de vous positionner en tant que leader, conseille Helgesen, vous devriez occuper votre espace, vous montrer comme si vous saviez que vous êtes un être digne, entier et complet."