Reagan a décrit les Africains à l'ONU comme des "singes"

L'ancien président américain Ronald Reagan Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'ancien président américain Ronald Reagan

L'ancien président américain Ronald Reagan a décrit les délégués africains à l'ONU comme des "singes" en 1971, alors qu'il était gouverneur de la Californie.

Il a fait ce commentaire raciste au téléphone à Richard Nixon, alors président des USA, qui avait la manie d'enregistrer tous ses appels téléphoniques.

Le gouverneur était furieux que les délégués africains à l'ONU ne se soient pas rangés du côté des États-Unis lors d'un vote visant à reconnaître la Chine et à expulser Taïwan.

Après le vote, les membres de la délégation tanzanienne ont commencé à danser à l'Assemblée générale des Nations Unies.

Lorsque M. Reagan a appelé M. Nixon le lendemain, il a demandé s'il avait regardé le vote à la télévision.

Il a poursuit en disant : "Voir ces singes, ces singes de ces pays africains, bon sang, ils sont encore mal à l'aise avec des chaussures !"

M. Nixon en a rigolé.

L'enregistrement a été "déterré" par Tim Naftali, professeur agrégé d'histoire à l'Université de New York, qui avait dirigé la Nixon Presidential Library, qui a conservé toutes les bandes audio enregistrées par M. Nixon, de 2007 à 2011.

A lire aussi

Réforme fiscale "historique" aux Etats-Unis

Des ONG dénoncent le décret de Trump

Trump : "Le livre de Woodward est une escroquerie"

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Richard Nixon avait la manie d'enregistrer tous ses appels téléphoniques

Dans son article publié dans The Atlantic, Naftali explique que l'échange raciste a été retiré de la conversation enregistrée lorsqu'il a été publié en 2000 par les Archives nationales pour des raisons de confidentialité.

M. Reagan était encore en vie à l'époque.

Naftali souligne qu'à la suite d'une ordonnance du tribunal, les enregistrements ont fait l'objet d'une révision.

"La mort de Reagan, en 2004, a éliminé les problèmes de confidentialité. L'an dernier, en tant que chercheur, j'ai demandé que les conversations concernant Ronald Reagan soient réexaminées et, il y a deux semaines, les Archives nationales ont publié en ligne des versions complètes des conversations d'octobre 1971 concernant Reagan."

Selon Naftali, M. Reagan avait appelé M. Nixon pour le presser de se retirer de l'ONU, mais dans le discours du président, il dit que les "plaintes de M. Reagan contre les Africains sont devenues le principal sujet de l'appel".

Dans un récit de la conversation à son secrétaire d'État, M. Nixon dit : "Il a vu ces cannibales... ces cannibales à la télévision hier soir, et il dit : "Jésus, ils ne portaient même pas de chaussures, et ici les États-Unis vont soumettre leur sort à cela", et ainsi de suite...".

Naftali affirme que l'enregistrement permet de mieux comprendre le soutien de M. Reagan à la Rhodésie et l'Afrique du Sud qui ont pratiqué l'apartheid plus tard dans les années 1970.