Des hijabs stériles jetables introduites dans les hôpitaux au Royaume-Uni

Personnel de bloc opératoire hospitalier

Crédit photo, University Hospitals of Derby and Burton

Légende image,

Farah Roslan (à gauche), médecin junior, et Gill Tierney, chirurgienne consultante.

Une fondation hospitalière estime qu'elle est la première au Royaume-Uni à introduire des foulards stériles jetables pour le personnel des salles d'opération.

La jeune médecin Farah Roslan, qui est musulmane, a eu l'idée au cours de sa formation à l'hôpital Royal Derby.

Elle a dit qu'elle a eu l'idée à la suite d'une préoccupation d'infection liée à son hidjab qu'elle avait porté toute la journée.

On espère que ces éléments pourront être introduits à l'échelle nationale, mais NHS England a déclaré que ce serait aux fiducies individuelles d'en décider.

Lire aussi :

Mme Roslan, qui travaille dans le Lincolnshire, a dit que l'idée lui est venue alors qu'elle était étudiante en médecine dans les hôpitaux universitaires de Derby et Burton NHS Trust.

"J'avais utilisé [le même foulard] toute la journée, ce qui n'était manifestement pas propre et idéal ", a-t-elle déclaré à la BBC Radio Derby.

"Je ne me sentais pas à l'aise de l'enlever et j'ai été retirée du bloc opératoire, respectueusement, à cause du contrôle des infections."

Crédit photo, University Hospitals of Derby and Burton

Légende image,

Mme Tierney a encadré Mme Roslan à l'hôpital Royal Derby.

Elle a déclaré qu'il fallait trouver un juste milieu entre le "code vestimentaire dû à la foi" et la "passion" d'être au bloc opératoire.

Mme Roslan s'est tournée vers la Malaisie, son pays natal, pour trouver des idées avant de créer un design et de tester des tissus.

"Je suis vraiment heureuse et j'ai hâte de voir si nous pouvons l'appuyer à l'échelle nationale ", a-t-elle dit.

Lire également :

La consultante chirurgienne Gill Tierney, qui a encadré Mme Roslan, a déclaré que la fiducie a été la première à introduire le foulard au Royaume-Uni.

"Nous savons qu'il s'agit d'une question muette et silencieuse dans les salles d'opérations dans le pays et je ne pense pas qu'elle ait été officiellement abordée", a-t-elle dit.

"Ça n'a pas coûté cher et j'espère que l'effet sera énorme."

Les hôpitaux universitaires de Derby et de Burton NHS Trust ont déclaré que le nouveau foulard était disponible pour la première fois début décembre.

Regarder :

Légende vidéo,

Les esclaves sexuels d'Al-Shebab