"J'assume chaque mot, la jeunesse africaine prendra ses responsabilités"
Media playback is unsupported on your device

Kémi Seba: "j'assume chaque mot, la jeunesse africaine prendra ses responsabilités"

L'activiste franco béninois Kemi Seba, condamné à une peine de deux mois d'emprisonnement avec sursis plus 200 000 francs CFA d'amende pour outrage au chef de l'État ainsi qu'aux présidents du Niger, de la Côte d'Ivoire et de la France.

Il avait traité entre autre le président Kaboré de "passoire politique" et qualifié le président Macron de "petit président" au cours d'une conférence publique devant les étudiants.

Mais le président de l'ONG Urgences pan-africanistes déclare que la condamnation n'arrêtera pas son combat.

Lire aussi