Coronavirus : forte augmentation du nombre de décès et de cas à Hubei

Une travailleuse chinoise porte un masque de protection alors qu'elle fait vérifier sa température dans une zone commerciale presque vide le 12 février 2020 à Pékin, en Chine. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'OMS a déclaré qu'un vaccin sera probablement trouvé, mais que cela prendra du temps

Quelque 242 décès dus au coronavirus ont été enregistrés dans la province chinoise de Hubei mercredi - le jour le plus meurtrier de l'épidémie.Le nombre de cas a également connu une augmentation considérable, 14 840 personnes ayant été diagnostiquées avec le Covid-19.La province de Hubei a commencé à utiliser une définition plus large pour diagnostiquer les personnes - ce qui explique la majeure partie de l'augmentation des cas.

Lire aussi :

La Chine a licencié deux hauts fonctionnaires de la province du Hubei quelques heures après la révélation des nouveaux chiffres. Jusqu'aux augmentations de mercredi, le nombre de personnes atteintes du virus dans la province de Hubei, où l'épidémie est apparue, se stabilisait.Mais les nouveaux cas et les décès dans la province ont porté le bilan national à plus de 1 350 morts - avec près de 60 000 infections au total.

Copyright de l’image Carl Court
Image caption Au moins 219 passagers du bateau de croisière Diamond Princess sur 3 700 ont été testées positives au coronavirus.

La Chine a été accusée de dissimuler toute l'étendue de l'épidémie dans le passé, déclare Nick Beake de la BBC à Hong Kong.Le professeur David Heymann, professeur d'épidémiologie des maladies infectieuses à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, a déclaré : "Ce qui s'est passé en Chine, c'est qu'ils ont changé la définition de ce qu'est réellement la maladie - maintenant ils prennent des personnes qui ont des symptômes moins importants".

Lire aussi :

"Les décès sont assez inquiétants, le nombre de décès signalés est en augmentation, mais si vous regardez globalement le nombre total de décès et le nombre total de cas, le taux de mortalité est à peu près le même qu'auparavant - mais il reste élevé, aussi élevé que le taux de mortalité de la grippe".Seule la province du Hubei - qui représente plus de 80 % de l'ensemble des infections chinoises - utilise la nouvelle définition pour diagnostiquer les nouveaux cas.

Analyse par Stephen McDonell,

Correspondant en Chine

Presque tous ceux qui ont suivi les chiffres officiels de la Chine sur les coronavirus ont pu constater qu'ils étaient incomplets. Les responsables gouvernementaux le savent aussi. Il n'y a aucune chance qu'ils aient recensé toutes les personnes infectées. Comment le pourraient-ils ?Mais au moins, nous avions ce qui semblait être une tendance. Nous avons pu observer le schéma pour essayer d'estimer la trajectoire de l'épidémie.Maintenant, ça aussi, c'est du passé.Vous pouvez comprendre pourquoi il a été décidé que les personnes qui présentent des symptômes du virus, plus un scanner montrant une infection thoracique, sont maintenant comptées dans la colonne "définitivement infectées".

Media playback is unsupported on your device
Coronavirus : la Chine construit un hôpital en 10 jours

Cependant, cela a plongé la cartographie des tendances dans le chaos.Au cours des dernières 24 heures, rien que dans le Hubei, près de 15 000 personnes ont été déplacées dans la colonne des personnes infectées. Cela aurait provoqué une onde de choc dans le monde entier, mais en fait, si vous considérez les cas de mercredi selon l'ancienne définition, le taux pourrait bien signifier un autre jour de déclin : un tableau complètement différent.Alors maintenant, on se gratte la tête : est-ce qu'on recommence à regarder le schéma à partir de jeudi ?Beaucoup se sont également demandé quel devait être le taux de mortalité réel au cours des dernières semaines et dans quelle mesure nous devrions de toute façon traiter les chiffres globaux avec sérieux.

Copyright de l’image Reuters
Image caption Le Mobile World Congress de Barcelone a été annulé en raison des craintes liées aux coronavirus

Entre-temps, le secrétaire du parti communiste à Hubei, Jiang Chaoliang, a été remplacé par le chef du parti de Shanghai, Ying Yong, selon les médias d'Etat.

Le chef du parti de la capitale, Wuhan, a également été relevé de ses fonctions.

C'est le premier changement majeur de responsables du parti du Hubei depuis le début de l'épidémie.

Au début de cette semaine, un certain nombre de responsables de la santé ont été "démis" de leurs fonctions.

Lire aussi :

Quelle est la nouvelle méthode de diagnostic ?

La province inclut désormais les "cas diagnostiqués cliniquement" dans le nombre de cas confirmés.

Cela signifie qu'elle inclut ceux qui présentent des symptômes et qui ont subi un scanner montrant un poumon infecté, plutôt que de se fier uniquement aux tests standard d'acide nucléique.

Sur les 242 nouveaux décès à Wuhan, 135 sont des cas "diagnostiqués cliniquement".

Media playback is unsupported on your device
‘’L’élément clé, c’est la détection précoce’’ préconise Dr Michel Yao de l’OMS à propos du coronavirus

Lire aussi :

Cela signifie que, même sans la nouvelle définition, le nombre de décès dans le Hubei mercredi était de 107 - un nouveau record pour la province.

Les 14 840 nouvelles infections de la province comprennent 13 332 cas diagnostiqués cliniquement.

Au total, la province compte désormais 48 206 cas d'infection confirmés.

Combien le coronavirus coûte-t-il à la Chine et à d'autres pays ?

Image caption L'industrie de téléphonie mobile est affectée par le coronavirus.

Quelles sont les dernières nouvelles concernant les bateaux de croisière ?

Un bateau de croisière transportant plus de 2 000 personnes a accosté au Cambodge - après avoir été refusé par cinq ports par crainte que certains passagers ne soient infectés par le virus.

Le MS Westerdam est arrivé jeudi matin après que le Japon, Taiwan, Guam, les Philippines et la Thaïlande aient tous refusé d'accepter le navire - bien qu'il n'y ait aucun patient malade à bord.

Copyright de l’image AFP
Image caption Après des semaines d'incertitude, le Westerdam a été autorisé à accoster au Cambodge

Entre-temps, 44 autres cas ont été confirmés concernant la Diamond Princess, qui est en quarantaine à Yokohama, au Japon.

Lire aussi :

Cette augmentation signifie que 218 personnes sur les 3 700 personnes à bord du navire ont attrapé le virus.

Tout le monde n'a pas encore été testé.

Media playback is unsupported on your device
''Difficile d'avoir de la nourriture'' témoigne un étudiant guinéen à Wuhan

Les personnes atteintes du virus sont emmenées dans des hôpitaux à terre pour y être soignées, tandis que celles à bord sont en grande partie confinées dans leur cabine.

Que dit l'OMS ?

L'OMS a déclaré qu'il était "bien trop tôt" pour prédire la fin de l'épidémie.

"Cette épidémie peut encore prendre n'importe quelle direction", a averti le directeur général.

Le coronavirus ''tue le médecin chinois Li Wenliang lanceur d'alertes sur le virus''

L'OMS a été en mesure de trouver la source de transmission dans tous les cas sauf huit des 441 cas de virus en dehors de la Chine, a déclaré son responsable des urgences, Michael Ryan.

Il a ajouté : "je pense qu'il est bien trop tôt pour essayer de prédire le début, le milieu ou la fin de cette épidémie en ce moment".

Media playback is unsupported on your device
Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye : "Nous mettons en place le dispositif actif de caméras"

Mardi, l'épidémiologiste chinois Zhong Nanshan a déclaré que l'épidémie devrait atteindre un pic en Chine ce mois-ci avant de se calmer.

Quatre vaccins possibles ont été financés pour le développement préclinique, a déclaré à la presse Soumya Swaminathan, responsable scientifique de l'OMS.

"Je pense que nous allons trouver un vaccin", a-t-elle déclaré.

"Cela prendra un certain temps. Un vaccin ne peut pas être fabriqué du jour au lendemain," a-t-elle précisé.

Lire aussi :

Dans d'autres développements :

  • L'Australie a prolongé d'une semaine l'interdiction de séjour des personnes venant de Chine continentale, soit jusqu'au 22 février à partir du 15 février
  • L'événement sportif le plus en vue de Hong Kong, le Rugby à sept, ainsi que les Sevens de Singapour, devraient être reportés
  • La Chine a déclaré qu'elle échelonnerait le retour des enfants à l'école. Plusieurs provinces ont fermé des écoles jusqu'à la fin du mois de février
  • Au Vietnam, pays frontalier de la Chine, des milliers de personnes dans les villages proches de la capitale, Hanoi, ont été mises en quarantaine après la découverte de plusieurs cas de virus. Le Vietnam a maintenant confirmé au moins 16 cas de Covid-19
  • La Corée du Nord a doublé la période de quarantaine pour les personnes entrant dans le pays, la faisant passer à 30 jours, car elle prend des mesures d'urgence pour empêcher la propagation du coronavirus (aucun cas n'a encore été détecté)
  • Les fonctionnaires tentent de retrouver les contacts de la dernière personne à avoir été diagnostiquée avec un coronavirus au Royaume-Uni. Cette femme, qui a quitté la Chine pour Londres Heathrow il y a quelques jours, est le neuvième cas à être confirmé.