Des soldats israéliens dupés par de "fausses femmes" du Hamas

Image prétendument utilisée dans le mielleux piège du Hamas Copyright de l’image IDF
Image caption Une des fausses images prétendument utilisées par les hackers du Hamas

Des dizaines de soldats israéliens ont vu leurs smartphones piratés par le groupe militant du Hamas en se faisant passer pour des femmes en quête d'attention, selon l'armée israélienne.

Un porte-parole a déclaré que les soldats ont reçu de fausses photos de jeunes femmes et ont été attirés par le téléchargement d'une application sans savoir qu'elle pouvait accéder à leurs téléphones.

Il a déclaré qu'il n'y avait pas eu de "violation significative de l'information" avant que l'escroquerie ne soit déjouée.

Le Hamas, qui contrôle Gaza, et Israël se considèrent comme des ennemis mortels.

Lire aussi :

Copyright de l’image MAHMUD HAMS
Image caption Une femme palestinienne lors de la marche pour le 32 anniversaire du Hamas le 14 décembre 2019.

C'est la troisième tentative de ce type au cours des dernières années par le Hamas d'infiltrer les téléphones des soldats israéliens, mais c'était la plus sophistiquée à ce jour, selon le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

"Nous voyons qu'ils apprennent et améliorent leur jeu", a-t-il déclaré.

Le colonel Conricus a déclaré que les pirates informatiques s'étaient fait passer pour des jeunes femmes à l'hébreu imparfait, prétendant être des immigrantes ou avoir des déficiences visuelles ou auditives, afin de paraître convaincantes.

Après avoir noué des amitiés, les "femmes" envoyaient des liens qui, selon elles, leur permettaient d'échanger des photos, mais qui, en réalité, amenaient les soldats à télécharger des logiciels malveillants - des programmes qui peuvent attaquer les smartphones ou les appareils informatiques.

Copyright de l’image NurPhoto
Image caption Des recrues de la police palestinienne fidèles au Hamas lors d'une session de formation dans une école de police à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza

Lire également :

Une fois le lien ouvert, le programme installait un virus qui permettait au pirate d'accéder aux données du téléphone, y compris la localisation, les photos et les contacts.

Il pourrait également manipuler le téléphone à distance, l'utilisant pour prendre des photos et des enregistrements à l'insu de son propriétaire.

Le colonel Conricus a déclaré que les forces de défense israéliennes (IDF) avaient découvert le complot il y a plusieurs mois mais l'avaient laissé se poursuivre sous surveillance jusqu'à ce qu'elles l'arrêtent.

L'IDF a déjà averti les soldats de la nécessité d'être vigilants lorsqu'ils utilisent des smartphones et a publié des directives pour essayer de prévenir les tentatives de piratage.

Israël et le Hamas sont en état de conflit permanent et tous deux sont engagés dans la collecte de renseignements l'un contre l'autre dans le cadre de leurs hostilités en cours.

Regarder :

Media playback is unsupported on your device
Palestine: le Hamas et le Fatah se réconcilient au Caire

Lire plus