Coronavirus: Quel sera l'impact sur les Jeux olympiques 2020 à Tokyo?

Tokyo 2020 Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 se dérouleront du 24 juillet au 9 août.

À un peu plus de cinq mois des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, et alors que le coronavirus continue de bouleverser le calendrier sportif, beaucoup se demandent quelles seront les répercussions possibles sur les Jeux olympiques. Laura Scott, de BBC Sport, s'est entretenue avec des experts de la santé, des athlètes et des spécialistes, y compris des souscripteurs de grands événements, sur les différents facteurs en jeu et les plans d'urgence.Les effets du coronavirus sur le sport commencent à être ressentis par tous, y compris par les athlètes eux-mêmes.

La semaine dernière encore, la double championne olympique de sprint de la Jamaïque, Shelly-Ann Fraser-Pryce, a participé au Grand Prix en salle de Glasgow, mais a décidé de laisser son jeune fils à la maison.

"C'est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas emmené mon fils avec moi à Glasgow, car je ne voulais pas qu'il voyage parce que je ne sais pas ce qui se passe en ce moment", a-t-elle déclaré à BBC Sport après avoir gagné le 60m.

En savoir plus sur le coronavirus:

Coronavirus en Chine: risques de mutation, contagion, prévention

L'OMS qualifie d’élevée la menace du Coronavirus

Combien le coronavirus coûte-t-il à la Chine et à d'autres pays ?

Pendant ce temps, la Britannique Katarina Johnson-Thompson, qui est l'un des meilleurs espoirs de médaille de l'équipe GB (Grande Bretagne) après avoir remporté l'or de l'heptathlon aux championnats du monde, a déclaré qu'elle était "chanceuse" de ne pas avoir planifié son entraînement d'hiver autour des championnats du monde d'athlétisme en salle, qui devaient avoir lieu le mois prochain à Nanjing, en Chine, mais qui ont été reportés à l'année prochaine.

"Il faut espérer que le coronavirus se dissipera d'ici Tokyo, car de nombreux athlètes ont mis quatre ans à s'y préparer", a-t-elle ajouté.

Les organisateurs de Tokyo 2020, le Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP) ont insisté sur le fait que l'annulation n'était pas envisagée.

La semaine dernière, John Coates, le chef d'une équipe d'inspection du CIO, a déclaré: "Nous pouvons confirmer que Tokyo 2020 reste sur la bonne voie".

A regarder:

Media playback is unsupported on your device
La Chine construit un hôpital en quelques jours seulement.

Le Dr Brian McCloskey, ancien directeur de la santé publique pour Londres 2012, a convenu qu'il n'était pas nécessaire que l'annulation soit envisagée à ce stade:"Il est important de se rappeler qu'il y a eu une énorme clameur pour que les Jeux Olympiques de Rio 2016 soient annulés à cause de l'épidémie du virus Zika, mais ces Jeux se sont déroulés sans aucun problème".

"Et les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver se sont déroulés pendant la saison de la grippe pandémique de 2009 et, une fois de plus, ils se sont déroulés sans problème particulier, que ce soit pour le pays hôte ou pour d'autres pays du monde".

Il a ajouté : "Il existe donc un bon précédent pour dire que ces choses peuvent être faites en toute sécurité pendant une urgence de santé publique, mais il est évidemment important de continuer d'étudier les risques".

Vous aviez peut-être râté:

Coronavirus : pourquoi la Thaïlande n'a pas fermé ses frontières à la Chine

Un cas suspect de Coronavirus mis en quarantaine au Kenya

L’étudiante ivoirienne testée négative au Coronavirus

McCloskey a déclaré qu'on lui avait dit que le premier cas de coronavirus à Tokyo avait été détecté par le système de surveillance mis en place dans le cadre de la planification des Jeux olympiques.

"Le système que nous avons mis en place à Londres pour nous assurer que nous pouvions détecter une épidémie inhabituelle est un système que nous avons partagé avec le comité d'organisation japonais et le ministère de la santé à Tokyo", a-t-il déclaré.

A la question de savoir s'il y aura une date limite pour prendre une décision, M. McCloskey a répondu:

"Essentiellement, ils peuvent prendre la décision quand ils le souhaitent jusqu'au jour de la cérémonie d'ouverture, mais en réalité, les équipes viendront au Japon pour leurs camps d'entraînement plusieurs mois avant le début des Jeux".

"Je pense qu'à ce stade, il est peu probable que les gens veuillent changer d'avis après l'arrivée des équipes dans le pays".

Combien l'annulation des Jeux olympiques coûterait-elle ?

Aucun Jeux olympiques n'a jamais été annulé ou reporté pour une raison autre que la guerre. Il serait sans précédent de le faire pour un virus.

Cependant, les maladies transmissibles feraient partie de la police d'assurance pour Tokyo 2020, moyennant une prime d'environ 300 millions de livres sterling.

Un important souscripteur de la Lloyd's of London l'a déclaré à BBC Sport :

"Alors qu'une police d'annulation d'événement normale pourrait comporter une exclusion très spécifique en ce qui concerne les maladies transmissibles, normalement, lorsque vous achetez une police pour les Jeux olympiques, vous n'aurez pas d'exclusion pour les maladies transmissibles.

"Donc, en théorie, si les Jeux de Tokyo étaient annulés à cause du coronavirus, et que ce soit ou non parce qu'ils ne peuvent soudainement plus permettre à aucun athlète chinois d'y assister et que cela est inacceptable, ou si nous avons simplement une propagation continue et qu'il est décidé qu'il n'est tout simplement pas juste et sûr de poursuivre les Jeux, alors la politique serait déclenchée".

Lire aussi:

Ighalo mis en quarantaine par Manchester United

Dele Alli s'excuse pour sa "blague" sur le coronavirus

Interrogés sur le montant que les organisateurs ont pu payer pour assurer la tenue des Jeux, ils ont répondu:

"Le taux dépendra de l'endroit où se déroulent les Jeux olympiques, mais vous pouvez payer entre 1,5 % et peut-être 3 % de la somme effectivement assurée".

Étant donné que les organisateurs de Tokyo 2020 ont récemment déclaré que leur budget était de 9,7 milliards de livres, si la prime était de 3 % de la somme assurée, cela aurait coûté 291 millions de livres.

Alors que les organisateurs s'assurent généralement pour couvrir les pertes de revenus liées à la vente des billets, le CIO peut également avoir souscrit sa propre assurance pour couvrir les revenus de sponsoring et de diffusion.

Les rapports de Londres 2012 montrent qu'à ce stade de la mise en place, la notification était en cours au sein du système de surveillance des maladies.

Les documents de l'Agence de protection de la santé montrent qu'entre janvier et mai 2012, il y avait une "obligation de signaler les exceptions afin de pointer tout problème important qui pourrait affecter la réalisation des Jeux".

En outre, cette agence a examiné les informations reçues des camps d'entraînement des athlètes.

Le système de surveillance a impliqué une collaboration avec 200 pays et a détecté "des infections de routine, telles que le norovirus dans plusieurs équipes sportives" avant qu'elles n'arrivent au village des athlètes et "la varicelle parmi l'équipage d'un hôtel flottant pour le personnel lié aux Jeux".

Les plans d'urgence prévoyaient la possibilité de mettre en quarantaine chaque équipe à son arrivée au village des athlètes.

Les experts prédisent qu'un arrangement similaire serait possible à Tokyo, avec la possibilité de dépister les coronavirus chez les athlètes.

Autres articles sur le sujet:

Coronavirus : les pays africains sont-ils prêts ?

Propagation du coronavirus d’une personne à l’autre: que faut-il savoir ?

Tokyo sera les quatrièmes et derniers Jeux olympiques de l'athlète jamaïcaine, Fraser-Pryce qui a 33 ans:

"J'espère que cette situation sera réglée assez tôt pour que nous puissions tous nous remettre à un état où nous cessons de nous inquiéter pour voyager", a-t-elle déclaré.

"Cela met définitivement un frein à beaucoup de choses qui se passent dans le monde, alors nous espérons que les choses vont se calmer et revenir à la normale".

Des événements marquants comme le relais de la flamme - qui commence en Grèce le 12 mars avant le "grand départ" au Japon le 26 mars - et les camps de détention des équipes cruciales pourraient encore être touchés par cette urgence sanitaire mondiale.

Les organisateurs et les athlètes ont planifié pendant plusieurs années la conférence Tokyo 2020, et les experts espèrent que celle-ci pourra se poursuivre "sur la bonne voie" alors que le compte à rebours pour la cérémonie d'ouverture du 24 juillet s'enclenche.

Lire aussi:

Le Coronavirus, une bénédiction pour les animaux sauvages ?

Ecoutez un étudiant guinéen vivant à Wuhan, épicentre de l'épidémie de Coronavirus

Media playback is unsupported on your device
''Difficile d'avoir de la nourriture'' témoigne un étudiant guinéen à Wuhan