Traitement du coronavirus : les caillots sanguins ciblés dans un essai

  • Par Nell Mackenzie
  • BBC
Caillot

Les scientifiques doivent tester si un médicament expérimental peut prévenir les caillots sanguins potentiellement mortels associés au Covid-19.

L'essai, financé par la British Heart Foundation, testera la théorie selon laquelle les caillots sont causés par un déséquilibre hormonal déclenché par une infection à coronavirus.

Il deviendra l'un des nombreux médicaments actuellement testés pour prévenir les pires effets de la maladie.

Un tiers des patients hospitalisés atteints de coronavirus développent des caillots sanguins dangereux.

Le médicament, TRV027, agit pour rééquilibrer les hormones impliquées dans la pression sanguine, l'eau et le sel.

Les scientifiques de l'Imperial College de Londres, qui participent à l'essai, pensent que lorsque le virus pénètre dans l'organisme, il utilise une enzyme comme "poignée" pour pénétrer dans les cellules.

Lire aussi

Mais cela désactive l'enzyme, qui joue un rôle important dans l'équilibre des hormones clés. Lorsqu'il est déséquilibré, le sang peut devenir collant, ce qui entraîne la formation de caillots.

Ils émettent l'hypothèse que la TRV027 - qui a valu à son créateur un prix Nobel en 2012 - peut intervenir pour jouer ce rôle de rééquilibrage.

Un grand nombre des traitements testés pour traiter le Covid-19 se concentrent sur la réponse inflammatoire de l'organisme.

Mais le déséquilibre hormonal est un "problème tout à fait distinct" qui pourrait fournir des indices sur la question de savoir pourquoi certaines personnes tombent gravement malades et pourquoi d'autres pas, explique le Dr David Owen, l'un des chefs de file de l'étude.

La coagulation du sang pourrait également expliquer pourquoi le Covid-19 semble toucher particulièrement les personnes qui ont déjà une maladie cardiovasculaire alors qu'il s'agit d'une maladie respiratoire, selon la British Heart Foundation.

Légende audio,

Alphadi:"On produit des masques avec le coton africain mais certains responsables commandent ailleurs"

Différents médicaments testés

Comme le Covid-19 est une maladie très complexe qui affecte de nombreux systèmes de l'organisme, ce traitement pourrait être utilisé en combinaison avec d'autres médicaments, explique le Dr Kat Pollock, co-responsable de l'étude.

Environ 60 patients recevront soit le nouveau médicament expérimental, soit un placebo, à partir du mois prochain.

Il s'est avéré sûr chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque aiguë, bien qu'il ne soit pas efficace comme traitement de cette maladie.

Le TRV027 n'est que l'un des différents médicaments testés pour atténuer les pires effets de la maladie ou aider l'organisme à la combattre.

Au moins dix médicaments antiviraux différents, dont le lopinavir/ritonavir, sont ou ont été testés pour voir s'ils peuvent aider à combattre la maladie.

Aucun ne s'est encore révélé efficace en soi, même si l'on espère encore que plusieurs d'entre eux pourront être utilisés ensemble pour réduire la durée de la maladie.

Le remdesivir, un médicament aux effets prometteurs, agit en s'attaquant à une enzyme dont un virus a besoin pour se répliquer à l'intérieur des cellules du corps.

Légende vidéo,

La vie avec le coronavirus :

En attendant, le plasma - la partie liquide du sang - prélevé sur des personnes qui se sont remises d'un coronavirus pourrait également être utile, en donnant aux malades qui n'ont pas encore récupéré les bons anticorps pour le combattre.

Et un certain nombre d'autres traitements se concentrent sur la dangereuse réponse inflammatoire de l'organisme à la lutte contre le Covid-19, connue sous le nom de syndrome de libération de cytokines.