Coordonnatrice d’intimité : le métier qui "déride" les scènes de sexe à Hollywood

  • Par Valeria Perasso
  • BBC World Service
Maggie Gyllenhaal and Dominique Fishback in The Deuce (2017)

Crédit photo, HBO

Légende image,

"The Deuce" a étudié l'essor de l'industrie du film pour adultes dans les années 1970 à New York - et le scénario comportait beaucoup de simulations de sexe et de nudité.

C'est l'emploi qui connaît la plus forte croissance dans l'industrie du divertissement. Les coordonnatrices d'intimité sont sur le plateau pour les productions mettant en scène la nudité, dans une ère post-#MeToo, avec un nouvel ensemble de directives pour réglementer leur métier.

Alicia Rodis entre sur le plateau de tournage à New York, avec une mission : superviser le tournage d'une scène de sexe de groupe très complexe - et audacieuse - pour une série télévisée, sur une grande chaîne américaine. Elle est là pour s'assurer que le réalisateur respecte les limites de l'intimité fixées par chacun des 30 acteurs qui y participent. Elle note les conditions de leur consentement sur une grande feuille de calcul, pour s'assurer que tout le monde est à l'aise lorsque la caméra tourne.

Lire aussi :

Dans un théâtre situé ailleurs dans la ville, Chelsea Pace chorégraphie une scène intime interprétée par un couple.

"Ici, vous ne tâtonnez pas, vous établissez un contact musculaire avec l'avant du corps de votre partenaire", dit-elle en utilisant un langage non sexuel pour interpréter les indications de la scène, alors que les deux acteurs répètent une série de mouvements.

Bienvenue dans le monde des coordonnatrices d'intimité.

Ces femmes n'auraient pas fait ce travail il y a quelques années seulement. Aujourd'hui, leur métier fait partie de ceux qui connaissent la plus forte croissance dans l'industrie du divertissement.

Crédit photo, Dahlia Katz

Légende image,

Alicia Rodis est la coordonnatrice d'intimité de HBO. La chaîne de télévision américaine engage désormais un spécialiste pour chaque émission où des gens doivent poser nu.

En tant qu'animatrices, elles aident les artistes et les producteurs à naviguer dans des scènes sensibles impliquant un contact physique, des étreintes et des baisers, de la nudité ou du sexe simulé.

Il y a quelques semaines à peine, le puissant syndicat américain des acteurs, le SAG-AFTRA, a publié un document qui fait date, réglementant les scènes de sexe par l'embauche de ces experts en intimité. Ce document fait partie d'une campagne plus large visant à mettre un terme aux comportements sexuels répréhensibles dans l'industrie du divertissement.

"Cela est dû au souci de nos membres pour leur sécurité", explique la présidente du SAG-AFTRA, Gabrielle Carteris. "Les acteurs, et les femmes en particulier, ont pris la parole pour raconter leur histoire. Pas seulement sur Weinstein, mais sur beaucoup d'autres", ajoute-t-elle.

Lire aussi :

L'ancien magnat du cinéma Harvey Weinstein, 67 ans, a été reconnu coupable de deux agressions sexuelles lors d'un procès à New York, le mois dernier.

Les accusations portées contre lui ont contribué à déclencher les mouvements #MeToo et Time's Up. Depuis deux ans, la demande de coordonnatrices d'intimité à Hollywood est montée en flèche.

Crédit photo, EPA

Légende image,

L'ancien producteur de films Harvey Weinstein a été reconnu coupable de viol dans une affaire décisive.

"Nous chorégraphions des scènes de combat et nous nous occupons vraiment des gens quand il y a de la violence physique", explique Alicia Rodis, qui a d'abord suivi une formation de chorégraphe de combat.

"S'agissant d'intimité et de nudité, qui est une situation à haut risque, il n'y avait aucune considération du tout. C'est choquant", ajoute-t-elle.

Rodis est aujourd'hui coordinatrice d'intimité à plein temps et co-fondatrice d'Intimacy Directors International.

Les experts de l'industrie estiment qu'une cinquantaine de spécialistes de l'intimité conseillent actuellement des productions, principalement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, soit une multiplication par 10 en quelques années seulement.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

La représentation de l'intimité à l'écran a été réexaminée dans l'industrie du divertissement post-#MeToo.

L'improvisation de scènes intimes, suivant les instructions de base du réalisateur, était autrefois la norme, ce qui laissait les acteurs se débrouiller seuls pour établir des limites.

"Nous avions l'habitude de nous appuyer sur les expériences réelles des acteurs, il nous suffisait d'espérer que l'idée d'un acteur de s'embrasser passionnément corresponde à celle du réalisateur", explique Pace, acteur et cofondateur du groupe de recherche Theatrical Intimacy Education, en 2017.

Crédit photo, HBO

Légende image,

Il a été demandé demandé à Emilia Clark d'enlever une partie de ses vêtements pour jouer le rôle de la reine Daenerys Targaryen.

La soif de pouvoir qu'il y a dans l'industrie du divertissement fait qu'il est difficile pour les acteurs - en particulier les femmes - de s'exprimer s'ils ne sont pas heureux.

"La première règle de l'instinct de conservation est de dire 'oui' à tout ce qu'on vous demande. Cela fait partie intégrante de la formation des acteurs", déclare Pace.

Le problème couvait déjà bien avant le scandale Weinstein, en octobre 2017.

Lire aussi :

Des décennies après avoir filmé "Le dernier Tango à Paris", de Bernardo Bertolucci, en 1972, Maria Schneider a déclaré qu'elle s'était sentie "humiliée" et "un peu violée" lorsque le réalisateur l'a surprise avec des contacts sexuels non scénarisés. Elle avait 19 ans à l'époque.

Plus récemment, Emilia Clark a parlé du tournage de certaines scènes explicites sur "Game of Thrones", qu'elle trouvait "terrifiantes".

"Je suis maintenant sur un plateau de tournage, complètement nue avec toutes ces gens, je ne sais pas ce que je suis censée faire, je ne sais pas ce qu'on attend de moi, je ne sais pas ce que vous voulez, et je ne sais pas ce que je veux", a-t-elle déclaré dans une interview.

Crédit photo, Fox Photos / Getty Images

Légende image,

Tournage d'un baiser en 1926. Les choses ont considérablement changé dans le secteur.

Mais les choses ont commencé à changer dans l'industrie du divertissement post-#MeToo.

Un des tournants s'est produit sur le plateau de la série "The Deuce" de HBO, sur l'industrie florissante du porno dans les années 1970 à New York. Emily Meade, qui jouait une travailleuse du sexe et une star du porno, a parlé à ses patrons lorsqu'elle a trouvé certaines de ses scènes de nu bouleversantes.

"Je suis quelqu'un qui a joué des personnages vraiment sexualisés tout au long de ma carrière. J'ai fait ma première scène de sexe à 16 ans. Et je me suis souvent sentie mal à l'aise, que je l'aie réalisé sur le moment ou que je regarde en arrière", a déclaré Mme Meade dans une interview accordée à HBO.

Crédit photo, Paul Schiraldi / HBO

Légende image,

Alicia Rodis, avec la réalisatrice Susana White, sur le tournage de "The Deuce".

Alicia Rodis est engagée pour la première fois par une chaîne de télévision grand public pour faciliter la simulation de sexe dans une scène.

"Je dis toujours : 'Discutons de ce qui est sur la page, mais aussi de ce qui n'y est pas, pour qu'il n'y ait pas de surprise quand nous nous mettons en place'" explique-t-elle.

"Je veux défendre la vision du réalisateur, mais aussi m'assurer que nous restons dans les limites des interprètes", ajoute Rodis.

HBO a ensuite annoncé que le réseau engagerait des coordonnatrices d'intimité pour tout spectacle impliquant de la nudité. Et d'autres sociétés, comme Netflix, Amazon et Apple+, ont suivi le mouvement.

Crédit photo, Getty / SOPA Images

Légende image,

La réalisatrice Yarit Dor a participé à la mise en scène du classique d'Arthur Miller, "Death of a Salesman", dans le West End de Londres.

Les directeurs de l'intimité sont maintenant aussi souvent présents dans les grandes productions théâtrales.

"Vous êtes un système de soutien, mais aussi une partie du processus créatif, pour explorer comment l'intimité en tant qu'outil de narration s'intègre dans l'histoire", dit Yarit Dor, considérée comme la première personne à exercer les fonctions de directeur de l'intimité dans le West End de Londres.

"Au théâtre, c'est un processus de quatre semaines. A la télévision et au cinéma, il doit être beaucoup plus rapide, donc vous travaillez intensivement avec les acteurs avant d'arriver sur le plateau", compare Dor.

Crédit photo, Molly Prunty

Légende image,

Pour Chelsea Pace (à gauche), qui travaille sur des émissions et des séries télévisées, "l'intimité est un outil de narration, elle doit servir l'histoire".

Amanda Blumenthal, une conseillère en intimité basée à Los Angeles pour la série très sexualisée "The Affair" de Showtime, explique que le poste inclut à la fois des rôles de médiateur, de conseiller et de chorégraphe.

"Un spectacle suppose qu'un acteur est d'accord pour faire de la nudité parce qu'il l'a déjà faite auparavant, ce qui n'est pas toujours le cas", explique Blumenthal, qui dirige l'Intimacy Professionals Association.

"C'est une situation incroyablement difficile à vivre. Je me suis retrouvée sur le plateau à aider les acteurs à faire respecter leurs limites", souligne-t-elle.

L'année dernière, le nombre en hausse d'experts en intimité a développé des techniques et des protocoles pour ce travail - de la révision des scénarios et des conseils aux scénaristes, à la discussion des aspects techniques de la façon de filmer des simulations de sexe.

Lire aussi :

Les nouvelles directives de la SAG-AFTRA couvrent la phase de pré-production, le coordonnateur d'intimité rencontrant les acteurs en tête-à-tête avant la répétition, et s'assurant que le service des costumes fournit des vêtements de nudité, des prothèses et des barrières appropriées pour couvrir les parties génitales, comme un rembourrage en silicone ou des tissus durs.

Pendant le tournage d'une scène intime, le coordonnateur s'assurera que le plateau est fermé et que l'équipe est réduite au minimum. Et il aidera à chorégraphier l'interaction physique de la scène elle-même.

"Une grande partie de notre travail consiste à nous assurer que le consentement est maintenu tout au long du tournage de la scène", explique Blumenthal.

Crédit photo, AMANDA BLUMENTHAL

Légende image,

"Parce que le travail est si nouveau, les acteurs, les réalisateurs et les producteurs apprennent à travailler avec nous", explique Amanda Blumenthal.

Au Royaume-Uni, Directors UK a travaillé à la mise en place du rôle de coordonnateur d'intimité, et Ita O'Brien, la première directrice de l'intimité de la BBC et conseillère de l'éducation sexuelle de Netflix, a élaboré des lignes directrices.

Il est nécessaire d'établir des limites, "y compris une stratégie convenue pour arrêter l'action si nécessaire", dit O'Brien.

Selon les experts, ces scènes nécessitent autant de planification qu'une poursuite en voiture.

"Qu'on nous touche le dos, les épaules, les fesses ?"

"S'il y a des baisers et peut-être des caresses, sommes-nous d'accord pour qu'on nous touche la poitrine ? Qu'on nous touche le dos, les épaules, les fesses ? Nous nous assurons qu'il n'y a pas de contact génital ou, si les acteurs acceptent d'avoir un contact génital dans le cadre de la scène, qu'il y a une barrière", explique Rodis.

Auparavant, le rôle de surveillance des acteurs incombait souvent aux costumiers et aux maquilleurs, qui distribuaient des robes entre les plans et jetaient un coup d'œil à l'écran pour s'assurer que la caméra ne révélait pas plus que ce qui avait été convenu.

Crédit photo, Andy Difee

Légende image,

"Nous avions l'habitude de chorégraphier la violence physique, mais nous ignorons ensuite les scènes d'intimité et de nudité", explique Alicia Rodis.

Aujourd'hui, les coordonnateurs d'intimité apportent un nouvel élément au décor : un langage désexualisé pour interpréter les mises en scène.

"Ce n'est pas un acteur qui cherche à tâtons un autre acteur : c'est un personnage qui cherche à tâtons un autre personnage, mais les acteurs établissent un contact au niveau des muscles", explique Pace.

Plutôt que de "caresser son partenaire", Pace dit qu'elle demanderait à un acteur de "toucher le visage de son partenaire".

Crédit photo, Forever Tonight / Swetha Regunathan

Légende image,

Même si le sexe est simulé pour la caméra, la proximité physique entre les acteurs est réelle - et elle n'est pas toujours confortable.

Pourtant, le nouveau rôle des superviseurs d'intimité a rencontré quelques réticences dans l'industrie du divertissement.

Au début, explique Carteris, de la SAG-AFTRA, les réalisateurs et les producteurs craignaient que le processus de tournage ne soit pas ralenti.

Il y a aussi un problème financier, car l'embauche d'un spécialiste peut rester hors budget pour les petites productions.

"Nous ne sommes pas la police du sexe. Parfois, les réalisateurs pensent que nous sommes là pour leur dire 'non' à un moment de nudité qu'ils veulent avoir. Ce n'est pas ce que nous faisons", dit Pace.

Crédit photo, Ari Shapiro

Légende image,

"Nous ne sommes pas la police du sexe", disent les chorégraphes de l'intimité.

"Une fois qu'ils travaillent avec un expert en intimité, de nombreux réalisateurs estiment que le fait d'avoir cette personne supplémentaire leur enlève un peu de poids, c'est une garantie", explique Yarit Dor.

Il faut cependant un changement plus radical dans l'industrie cinématographique, un changement qui ébranle cette "culture du oui" qui empêche les acteurs, en particulier les femmes, de défendre leurs positions.

"Il s'agit d'une redistribution du pouvoir sur le plateau. Nous avons besoin de réalisateurs qui veulent que les acteurs aient leur mot à dire, et que les acteurs sachent comment articuler ce dont ils ont besoin", déclare Pace.

Crédit photo, Marlayna Demond

Légende image,

De nouvelles générations d'acteurs qui se sont familiarisés avec les coordonnateurs d'intimité peuvent apporter des changements.

Le nombre croissant de chorégraphes formés à l'intimité, ainsi que les nouvelles générations d'acteurs sensibilisés à l'intimité, pourraient aider cette industrie à évoluer.

L'année dernière, Intimacy Directors International a reçu plus de 70 candidatures pour 10 places dans son cours de certification, selon Reuters.

Lire aussi :

"La vérité, c'est qu'il n'y a pas assez de coordonnateurs d'intimité en ce moment, et la demande ne fera que croître", déclare Carteris.

Le pool de coordonnateurs doit également être plus diversifié, affirment les acteurs.

"Principalement des femmes maintenant, nous avons aussi besoin de plus de personnes non binaires et de différents milieux. Parfois, il n'est tout simplement pas approprié d'avoir un coordonnateur d'intimité blanc, qui ne sait peut-être pas comment créer un ensemble sûr pour les personnes de couleur, et nous devons en être conscients", dit Rodis.

Qu'est-ce que 100 Women?

BBC 100 Women nomme chaque année 100 femmes influentes et inspirantes dans le monde entier. Nous réalisons des documentaires, des reportages et des interviews sur leur vie pour donner ainsi plus d'espace aux histoires des femmes.

Suivez BBC 100 Women sur Instagram et Facebook et participez à la conversation.

INFORMATIONS IMPORTANTES - Assurez-vous de bien étiqueter notre contenu. Sous l'onglet "Tags", dans le menu déroulant "Campaigns", sélectionnez CS